La dernière journée du rallye s'est révélée riche en évènements. Le Britannique Kris Meeke (Toyota Yaris), qui l'avait entamée en deuxième position, effectua d'abord un tête à queue qui permit à Neuville de le passer. Il heurta ensuite une souche dans la dernière spéciale et cassa sa direction, ce qui entraîna son abandon. Ogier monta du coup sur la troisième marche du podium. Le pilote français a également remporté la dernière spéciale "power stage", marquant ainsi de précieux points supplémentaires au championnat du monde. "Cela a été ma victoire la plus difficile", a affirmé Tänak à l'arrivée. L'Estonien a déjà remporté cette année les rallyes de Suède et du Chili. Il porte son total à neuf victoires en WRC. Il est deuxième au classement du championnat avec 140 points, derrière Ogier (142). Neuville est troisième avec 132 points. Neuville, qui avait enlevé l'épreuve l'an dernier, termine deuxième à 15,9 secondes après un week-end difficile pour son équipe Hyundai qui a vu deux de ses pilotes, Sébastien Loeb et l'Espagnol Dani Sordo, retardés dès la 1ere journée vendredi par des ennuis d'alimentation d'essence. Il avait également été lui-même victime d'un accident spectaculaire lors du précédent rallye au Chili. Citroën a également connu une déception dimanche avec l'abandon du Finlandais Esapekka Lappi dimanche matin, sa voiture se montrant trop endommagée après une série de tonneaux. (Belga)