"J'ai une longue carrière. Il m'arrive déjà de ne pas être en forme de temps en temps et mon esprit peut s'égarer, mais à chaque fois, je prends goût au jeu et je veux voir si je peux encore le faire. Alors je vais recommencer et c'est ce que j'ai fait dans ce tournoi. Je ne m'attendais pas à pouvoir gagner le tournoi. En fait, je joue trop peu pour être capable de gérer des tournois aussi longs. Mais j'avais une demi chance et je les ai saisies". O'Sullivan a également fait l'éloge de son adversaire. "Kyren est un joueur de premier plan et il s'améliore de plus en plus. Il gagnera un jour le championnat du monde. Non pas que je veuille lui mettre trop de pression sur les épaules, mais il a certainement les qualités pour cela. Il a l'enthousiasme et la confiance en soi nécessaires et place la barre toujours plus haut pour lui-même. C'est le meilleur joueur de sa génération". "Je ne suis pas dévasté par cette défaite", a répondu Wilson. "C'était un rêve de pouvoir jouer contre Ronnie en finale. Lors de la première session, j'ai eu du mal à jouer samedi, même si Ronnie n'a pas bien joué non plus. Il semble que nous ayons tous les deux eu la gueule de bois de nos demi-finales. Je suis un combattant et je me suis accroché dans le match. Mais aujourd'hui, Ronnie a été fantastique. Je n'ai rien contre cela. Lorsque vous jouez contre le plus grand de tous les temps, ne vous laissez pas trop intimider par lui, sinon il vous marchera dessus. Et c'est exactement ce qu'il a fait. Mais je suis très heureux de ce que j'ai. J'ai 28 ans et je pratique le sport que j'aime. Le snooker me donne une belle vie. Jouer dans cette arène est un honneur et le fait que nous ayons pu le refaire devant un public lors de la finale l'a rendu encore plus beau". (Belga)

"J'ai une longue carrière. Il m'arrive déjà de ne pas être en forme de temps en temps et mon esprit peut s'égarer, mais à chaque fois, je prends goût au jeu et je veux voir si je peux encore le faire. Alors je vais recommencer et c'est ce que j'ai fait dans ce tournoi. Je ne m'attendais pas à pouvoir gagner le tournoi. En fait, je joue trop peu pour être capable de gérer des tournois aussi longs. Mais j'avais une demi chance et je les ai saisies". O'Sullivan a également fait l'éloge de son adversaire. "Kyren est un joueur de premier plan et il s'améliore de plus en plus. Il gagnera un jour le championnat du monde. Non pas que je veuille lui mettre trop de pression sur les épaules, mais il a certainement les qualités pour cela. Il a l'enthousiasme et la confiance en soi nécessaires et place la barre toujours plus haut pour lui-même. C'est le meilleur joueur de sa génération". "Je ne suis pas dévasté par cette défaite", a répondu Wilson. "C'était un rêve de pouvoir jouer contre Ronnie en finale. Lors de la première session, j'ai eu du mal à jouer samedi, même si Ronnie n'a pas bien joué non plus. Il semble que nous ayons tous les deux eu la gueule de bois de nos demi-finales. Je suis un combattant et je me suis accroché dans le match. Mais aujourd'hui, Ronnie a été fantastique. Je n'ai rien contre cela. Lorsque vous jouez contre le plus grand de tous les temps, ne vous laissez pas trop intimider par lui, sinon il vous marchera dessus. Et c'est exactement ce qu'il a fait. Mais je suis très heureux de ce que j'ai. J'ai 28 ans et je pratique le sport que j'aime. Le snooker me donne une belle vie. Jouer dans cette arène est un honneur et le fait que nous ayons pu le refaire devant un public lors de la finale l'a rendu encore plus beau". (Belga)