Il y avait 59 équipages au départ de ce 42e Sezoensrally qui comprenait quinze étapes. Vincent Verschueren qui bénéficiait d'un moteur nouvelle version longtemps attendu, a remercié son team du cadeau en réalisant le meilleur temps de la première étape, avant de devancer encore son rival pour le titre Kris Princen dans la suivante. Les deux hommes ont ensuite enchaîné les scratches à tour de rôle. Le suspense n'a ainsi fait que croître au fil des spéciales, jusqu'au moment où Yannic Sterken, le coéquipier de Kris Princen, s'est trompé dans ses calculs en présentant la voiture trois minutes trop tôt au départ de la 10e étape. Pénalisé de trois minutes, le duo Princen-Sterken a du coup été renvoyé à la sixième place du classement provisoire. Princen a ensuite eu beau s'adjuger quatre des cinq dernières spéciales, il n'a plus été en mesure de contester le succès final de Verschueren. Il a toutefois limité la casse en accrochant la troisième place. Sébastien Bedoret, le protegé de Freddy Loix, a vu sa performance vierge de toute faute récompensée par une belle deuxième place. Adrian Fernemont (Skoda Fabia), vainqueur à Spa, a été contraint à l'abandon par des problèmes de direction. La victoire en GT est revenue à Patrick Snijers (Porsche 997 GT3). La prochaine manche, le Rallye d'Ypres, se disputera fin juin. (Belga)

Il y avait 59 équipages au départ de ce 42e Sezoensrally qui comprenait quinze étapes. Vincent Verschueren qui bénéficiait d'un moteur nouvelle version longtemps attendu, a remercié son team du cadeau en réalisant le meilleur temps de la première étape, avant de devancer encore son rival pour le titre Kris Princen dans la suivante. Les deux hommes ont ensuite enchaîné les scratches à tour de rôle. Le suspense n'a ainsi fait que croître au fil des spéciales, jusqu'au moment où Yannic Sterken, le coéquipier de Kris Princen, s'est trompé dans ses calculs en présentant la voiture trois minutes trop tôt au départ de la 10e étape. Pénalisé de trois minutes, le duo Princen-Sterken a du coup été renvoyé à la sixième place du classement provisoire. Princen a ensuite eu beau s'adjuger quatre des cinq dernières spéciales, il n'a plus été en mesure de contester le succès final de Verschueren. Il a toutefois limité la casse en accrochant la troisième place. Sébastien Bedoret, le protegé de Freddy Loix, a vu sa performance vierge de toute faute récompensée par une belle deuxième place. Adrian Fernemont (Skoda Fabia), vainqueur à Spa, a été contraint à l'abandon par des problèmes de direction. La victoire en GT est revenue à Patrick Snijers (Porsche 997 GT3). La prochaine manche, le Rallye d'Ypres, se disputera fin juin. (Belga)