Les Italiens, quarts de finaliste des Jeux Olympiques de Tokyo ont confirmé leur statut de candidat au titre européen en balayant l'Allemagne 3 à 0 lors des quarts de finale (25-13, 25-18, 25-19). Les Slovènes ont aisément disposé de la République tchèque, vainqueur de la France, championne olympique, au tour précédent, mercredi à Ostrava sur le même score (25-21, 25-19, 27-25). Jamais titrés, les hommes de l'entraîneur italien Alberto Giuliani viseront une troisième finale après 2015 et 2019. Mardi, la Serbie, absente des derniers Jeux Olympiques, a écarté les Pays-Bas au terme de trois manches accrochées (25-23, 25-20, 27-25), tandis que la Pologne, double championne du monde en titre et entraînée par Vital Heynen, a écarté la Russie, vice-championne olympique en titre, à l'issue d'un match maîtrisé 3 à 0 (25-14, 26-24, 25-19). La Belgique avait elle été éliminée lors de la phase de poule avec un bilan d'une victoire et quatre défaites. (Belga)

Les Italiens, quarts de finaliste des Jeux Olympiques de Tokyo ont confirmé leur statut de candidat au titre européen en balayant l'Allemagne 3 à 0 lors des quarts de finale (25-13, 25-18, 25-19). Les Slovènes ont aisément disposé de la République tchèque, vainqueur de la France, championne olympique, au tour précédent, mercredi à Ostrava sur le même score (25-21, 25-19, 27-25). Jamais titrés, les hommes de l'entraîneur italien Alberto Giuliani viseront une troisième finale après 2015 et 2019. Mardi, la Serbie, absente des derniers Jeux Olympiques, a écarté les Pays-Bas au terme de trois manches accrochées (25-23, 25-20, 27-25), tandis que la Pologne, double championne du monde en titre et entraînée par Vital Heynen, a écarté la Russie, vice-championne olympique en titre, à l'issue d'un match maîtrisé 3 à 0 (25-14, 26-24, 25-19). La Belgique avait elle été éliminée lors de la phase de poule avec un bilan d'une victoire et quatre défaites. (Belga)