Malgré cette belle victoire, les Yellow Tigers ne veulent pas s'enflammer car deux matches cruciaux, contre la Bosnie-Herzégovine et la France, mardi et jeudi, les attendent encore. "La Russie, c'est le top mondial, une grande nation du volley. C'est unique d'avoir pu l'emporter aujourd'hui (lundi, ndlr)", a lancé Silke Van Avermaet, interrogée par Sporza après la victoire belge 3 sets à 2 (29-31, 21-25, 25-13, 25-22, 15-11) à la Stark Arena. Malgré la perte de la première manche après quatre balles de set manquées, les Belges ont affiché un autre visage dans le 3e set. "Il fallait retrouver l'énergie, reprendre de zéro. On y est allé à fond et c'est passé. Maintenant, nous sommes déjà concentrées sur les deux prochains matches. Ce succès contre la Russie, c'est du bonus. Rien n'est encore fait dans ce groupe", a prévenu Van Avermaet. De son côté, Jodie Guilliams a loué la réaction de l'équipe belge. "Nous ne pouvions que faire mieux, notre niveau n'était pas celui affiché la veille (contre la Serbie, ndlr). On a commencé à mieux servir et défendre afin de revenir dans le match. On a aussi gagné confiance en voyant que les Russes commettaient davantage de petites fautes", a analysé Guilliams, dont le rôle est plus important en l'absence de Kaja Grobelna. "Je suis ravie de pouvoir aider l'équipe, je suis toujours là pour elle." Elle a aussi souligné l'importance des duels contre les Bosniennes et les Françaises. "Ce sont les matches les plus importants, ce sera le jour J." Au classement de la poule A, la Serbie est en tête avec 9 points devant la Russie (7) et la Belgique (5). Suivent la France et Bosnie-Herzégovine, 3 points au compteur, puis l'Azerbaïdajn (0). (Belga)

Malgré cette belle victoire, les Yellow Tigers ne veulent pas s'enflammer car deux matches cruciaux, contre la Bosnie-Herzégovine et la France, mardi et jeudi, les attendent encore. "La Russie, c'est le top mondial, une grande nation du volley. C'est unique d'avoir pu l'emporter aujourd'hui (lundi, ndlr)", a lancé Silke Van Avermaet, interrogée par Sporza après la victoire belge 3 sets à 2 (29-31, 21-25, 25-13, 25-22, 15-11) à la Stark Arena. Malgré la perte de la première manche après quatre balles de set manquées, les Belges ont affiché un autre visage dans le 3e set. "Il fallait retrouver l'énergie, reprendre de zéro. On y est allé à fond et c'est passé. Maintenant, nous sommes déjà concentrées sur les deux prochains matches. Ce succès contre la Russie, c'est du bonus. Rien n'est encore fait dans ce groupe", a prévenu Van Avermaet. De son côté, Jodie Guilliams a loué la réaction de l'équipe belge. "Nous ne pouvions que faire mieux, notre niveau n'était pas celui affiché la veille (contre la Serbie, ndlr). On a commencé à mieux servir et défendre afin de revenir dans le match. On a aussi gagné confiance en voyant que les Russes commettaient davantage de petites fautes", a analysé Guilliams, dont le rôle est plus important en l'absence de Kaja Grobelna. "Je suis ravie de pouvoir aider l'équipe, je suis toujours là pour elle." Elle a aussi souligné l'importance des duels contre les Bosniennes et les Françaises. "Ce sont les matches les plus importants, ce sera le jour J." Au classement de la poule A, la Serbie est en tête avec 9 points devant la Russie (7) et la Belgique (5). Suivent la France et Bosnie-Herzégovine, 3 points au compteur, puis l'Azerbaïdajn (0). (Belga)