La principale échappée du jour qui a compté jusqu'à 4 minutes d'avance comprenait Domingos Gonçalves (Caja Rural), Grischa Janorschke (Team Roth) et Eneko Lizarralde (Euskadi Basque Country-Murias). Ils ont été repris à 35 kilomètres de l'arrivée. Ce fut alors au tour de Xavier Canellas (sélection espagnole) d'attaquer sur un terrain plus accidenté à 15 kilomètres du but. Son avance n'a cependant jamais dépassé la demi-minute et il a été rejoint avant le sommet de la dernière difficulté du jour, à 5 kilomètres de l'arrivée. Tom-Jelte Slagter (Cannondale), Zdenek Stybar (Etixx-Quick Step) et Gregory Rast (Trek-Segafredo) tentèrent alors vainement d'échapper au sprint massif où le train Lotto-Soudal propulsa André Greipel vers son premier succès de l'année, le 125e chez les pros du coureur allemand qui succède à l'Italien Matteo Pelucchi. (Belga)

La principale échappée du jour qui a compté jusqu'à 4 minutes d'avance comprenait Domingos Gonçalves (Caja Rural), Grischa Janorschke (Team Roth) et Eneko Lizarralde (Euskadi Basque Country-Murias). Ils ont été repris à 35 kilomètres de l'arrivée. Ce fut alors au tour de Xavier Canellas (sélection espagnole) d'attaquer sur un terrain plus accidenté à 15 kilomètres du but. Son avance n'a cependant jamais dépassé la demi-minute et il a été rejoint avant le sommet de la dernière difficulté du jour, à 5 kilomètres de l'arrivée. Tom-Jelte Slagter (Cannondale), Zdenek Stybar (Etixx-Quick Step) et Gregory Rast (Trek-Segafredo) tentèrent alors vainement d'échapper au sprint massif où le train Lotto-Soudal propulsa André Greipel vers son premier succès de l'année, le 125e chez les pros du coureur allemand qui succède à l'Italien Matteo Pelucchi. (Belga)