"Là je suis vraiment très fatiguée, mais c'est un sentiment incroyable que je n'arrive pas à décrire", a expliqué la nouvelle championne du monde, très émue jusqu'à la cérémonie sur le podium. "J'étais vraiment très fatiguée dans le dernier tour, et je ne pensais pas pouvoir gagner. Je n'ai jamais dû puiser aussi profond. Cela a été une grosse bagarre entre nous. Tout le monde était fatigué je crois et elles doivent être déçues, la différence a été minime. J'ai eu une occasion de me replacer pour le sprint et j'ai tout donné. Finalement, j'ai ce titre mondial. Finalement parce que le rythme est retombé un tout petit peu dans le dernier tour et ce fut ma chance. J'ai placé une dernière attaque et j'ai pu tenir jusqu'au bout. Après l'arrivée, je ne pouvais plus tenir sur mes jambes à cause de la fatigue, de l'adrénaline, de la tension". (Belga)

"Là je suis vraiment très fatiguée, mais c'est un sentiment incroyable que je n'arrive pas à décrire", a expliqué la nouvelle championne du monde, très émue jusqu'à la cérémonie sur le podium. "J'étais vraiment très fatiguée dans le dernier tour, et je ne pensais pas pouvoir gagner. Je n'ai jamais dû puiser aussi profond. Cela a été une grosse bagarre entre nous. Tout le monde était fatigué je crois et elles doivent être déçues, la différence a été minime. J'ai eu une occasion de me replacer pour le sprint et j'ai tout donné. Finalement, j'ai ce titre mondial. Finalement parce que le rythme est retombé un tout petit peu dans le dernier tour et ce fut ma chance. J'ai placé une dernière attaque et j'ai pu tenir jusqu'au bout. Après l'arrivée, je ne pouvais plus tenir sur mes jambes à cause de la fatigue, de l'adrénaline, de la tension". (Belga)