"J'étais à deux points de gagner ce match et je suis terriblement déçue", a-t-elle confié. "J'avais vraiment une belle occasion d'atteindre le troisième tour ici pour la première fois. Cette amortie, à 5-5 dans le tie-break, me coûte cher. Je ne veux pas jouer l'échange et elle, elle ne rate plus. Dans le troisième set, elle s'est mise à mieux jouer et c'est devenu difficile. Même si je préfère perdre ainsi que de rentrer à la maison en ayant pris 6-2, 6-1, c'est frustrant. C'est dur de ne pas parvenir à jouer un troisième tour ici. J'espère que ce sera pour l'année prochaine." Alison Van Uytvanck, encore engagée en double avec la Danoise Clara Tauson, tenait toutefois à retenir le positif. Tracassée par des douleurs au genou droit la semaine dernière, la N.2 belge a disputé un bon tournoi. "J'ai toujours des douleurs et je vais devoir tirer cela au clair à mon retour en Belgique", a-t-elle poursuivi. "Mon prochain tournoi sera normalement celui de Saint-Pétersbourg. Cela dit, j'ai pu remarquer que le niveau de jeu était là. Et c'est le plus important. Mon attitude était bonne également. J'avais bien joué contre Anisimova, aujourd'hui aussi. Je dois continuer à m'accrocher, jouer vers l'avant et la roue finira par tourner. Un bel objectif pour 2022 serait d'intégrer le Top 30. Mais commençons d'abord par le Top 50." (Belga)

"J'étais à deux points de gagner ce match et je suis terriblement déçue", a-t-elle confié. "J'avais vraiment une belle occasion d'atteindre le troisième tour ici pour la première fois. Cette amortie, à 5-5 dans le tie-break, me coûte cher. Je ne veux pas jouer l'échange et elle, elle ne rate plus. Dans le troisième set, elle s'est mise à mieux jouer et c'est devenu difficile. Même si je préfère perdre ainsi que de rentrer à la maison en ayant pris 6-2, 6-1, c'est frustrant. C'est dur de ne pas parvenir à jouer un troisième tour ici. J'espère que ce sera pour l'année prochaine." Alison Van Uytvanck, encore engagée en double avec la Danoise Clara Tauson, tenait toutefois à retenir le positif. Tracassée par des douleurs au genou droit la semaine dernière, la N.2 belge a disputé un bon tournoi. "J'ai toujours des douleurs et je vais devoir tirer cela au clair à mon retour en Belgique", a-t-elle poursuivi. "Mon prochain tournoi sera normalement celui de Saint-Pétersbourg. Cela dit, j'ai pu remarquer que le niveau de jeu était là. Et c'est le plus important. Mon attitude était bonne également. J'avais bien joué contre Anisimova, aujourd'hui aussi. Je dois continuer à m'accrocher, jouer vers l'avant et la roue finira par tourner. Un bel objectif pour 2022 serait d'intégrer le Top 30. Mais commençons d'abord par le Top 50." (Belga)