S'il faut sortir deux héros de cette finale de Coupe de Belgique 2019, remportée à la surprise générale par Malines, on pense en premier lieu à Nikola Storm et Germán Mera, les buteurs. Storm joue toujours au Malinwa, Mera est quant à lui retourné en Colombie, après cette finale de Coupe, et il joue désormais pour l'Atlético Junior FC.

Mais on oublie un autre joueur, qui a lui aussi livré une performance exceptionnelle ce jour-là : le gardien néerlandais Michael Verrips. Pourtant, ce nom laisse désormais un goût amer du côté du KaVé. Quelques mois après sa performance héroïque, le portier a choisi de quitter les Sang et Or. Malgré un contrat courant jusqu'en 2021, Verrips a fait ses valises en juillet 2019, pour traverser la Manche direction Sheffield United.

Le Néerlandais s'est quelque part servi de la condamnation de Malines pour falsification de matches lors de l'opération Mains propres pour accélérer son départ. À l'été 2019, Malines était condamné pour avoir truqué une rencontre à domicile datant du 11 mars 2018 contre Waasland-Beveren. Verrips a brandi cette condamnation comme une raison suffisante pour partir de derrière les Casernes.

En raison de son action, le club a vu une somme de transfert élevée lui passer sous le nez. À l'époque, on parlait d'un montant trois à quatre millions d'euros pour Verrips, bien plus que ce que le club a finalement perçu de Sheffield United, après des mois de bagarres juridiques. Pendant ce temps, le rêve est devenu réalité pour le Batave.

En avril de cette année, il s'est livré sans fard dans une interview avec le magazine néerlandais Elf Voetbal : "Il y a trois ans, je me suis entraîné comme un fou à Maastricht. À la fin de la séance, je ne m'arrêtais pas. Chaque jour, j'étais le premier au club et le dernier à partir. On me demandait pourquoi je faisais ça. J'ai répondu que je voulais jouer en Premier League dans les trois ans. J'ai tout donné pour ça."

Oui, Verrips a tout donné pour rejoindre l'Angleterre, mais le gardien de but, âgé de 24 ans seulement, ne joue pour le moment qu'un rôle dans l'ombre à Sheffield. Début janvier de cette année, il a pu effectuer ses débuts au troisième tour de la Cup, face à l'AFC Fylade, qui évolue en cinquième division. Mais il s'est... blessé en première mi-temps. On ne l'a plus vu en action depuis.

Aaron Ramsdale, 22 ans à peine, est le numéro un incontesté entre les perches des Blades. Pour ne rien arranger, Sheffield United reste désespérément accroché à la dernière place en Premier League, avec un tout petit point glané en onze matches. L'héroïsme du 1er mai 2019 au stade Roi Baudouin est bien loin pour Michael Verrips ...

Feuille de match

Buts : Jean-Luc Dompé 32e/Nikola Storm 38e, Germán Mera 62e

Malines : Verrips, Peyre, Swinkels, Mera, Bijker, De Witte, Van Damme, Tainmont, Schoofs, Storm, de Camargo

Gand : Kaminski, Souquet, Derijk, Bronn, Asare, Odjidja, Verstraete, Sörloth, David, Dompé, Kvilitaia

Stade Roi Baudouin, Bruxelles

Finale de la Coupe 2018-2019

1er mai 2019

S'il faut sortir deux héros de cette finale de Coupe de Belgique 2019, remportée à la surprise générale par Malines, on pense en premier lieu à Nikola Storm et Germán Mera, les buteurs. Storm joue toujours au Malinwa, Mera est quant à lui retourné en Colombie, après cette finale de Coupe, et il joue désormais pour l'Atlético Junior FC. Mais on oublie un autre joueur, qui a lui aussi livré une performance exceptionnelle ce jour-là : le gardien néerlandais Michael Verrips. Pourtant, ce nom laisse désormais un goût amer du côté du KaVé. Quelques mois après sa performance héroïque, le portier a choisi de quitter les Sang et Or. Malgré un contrat courant jusqu'en 2021, Verrips a fait ses valises en juillet 2019, pour traverser la Manche direction Sheffield United. Le Néerlandais s'est quelque part servi de la condamnation de Malines pour falsification de matches lors de l'opération Mains propres pour accélérer son départ. À l'été 2019, Malines était condamné pour avoir truqué une rencontre à domicile datant du 11 mars 2018 contre Waasland-Beveren. Verrips a brandi cette condamnation comme une raison suffisante pour partir de derrière les Casernes. En raison de son action, le club a vu une somme de transfert élevée lui passer sous le nez. À l'époque, on parlait d'un montant trois à quatre millions d'euros pour Verrips, bien plus que ce que le club a finalement perçu de Sheffield United, après des mois de bagarres juridiques. Pendant ce temps, le rêve est devenu réalité pour le Batave.En avril de cette année, il s'est livré sans fard dans une interview avec le magazine néerlandais Elf Voetbal : "Il y a trois ans, je me suis entraîné comme un fou à Maastricht. À la fin de la séance, je ne m'arrêtais pas. Chaque jour, j'étais le premier au club et le dernier à partir. On me demandait pourquoi je faisais ça. J'ai répondu que je voulais jouer en Premier League dans les trois ans. J'ai tout donné pour ça." Oui, Verrips a tout donné pour rejoindre l'Angleterre, mais le gardien de but, âgé de 24 ans seulement, ne joue pour le moment qu'un rôle dans l'ombre à Sheffield. Début janvier de cette année, il a pu effectuer ses débuts au troisième tour de la Cup, face à l'AFC Fylade, qui évolue en cinquième division. Mais il s'est... blessé en première mi-temps. On ne l'a plus vu en action depuis. Aaron Ramsdale, 22 ans à peine, est le numéro un incontesté entre les perches des Blades. Pour ne rien arranger, Sheffield United reste désespérément accroché à la dernière place en Premier League, avec un tout petit point glané en onze matches. L'héroïsme du 1er mai 2019 au stade Roi Baudouin est bien loin pour Michael Verrips ...