"C'était un bon vieux train comme on le voit dans les magazines", a souri Cavendish. "On a mis les gars à l'avant et on les a fait aller aussi vite que possible pour que personne ne puisse passer. Nous connaissions cette arrivée, nous savions que nous devions prendre ce dernier virage large pour maintenir la vitesse." "On a une équipe pour le sprint", a poursuivi Cavendish. "Je suis humble encore une fois, j'ai le vainqueur du Tour de France Kasper Asgreen, le champion du monde Julian Alaphilippe, Michael Morkov, qui va aux Jeux, et David Ballerini le vainqueur du Circuit Het Nieuwsblad qui se mettent à fond pour moi. Je ne peux que conclure. Je n'ai pas vraiment grand-chose à faire jusqu'au 150 derniers mètres grâce à mon équipe." Cette victoire conforte le maillot vert de Cavendish. "Je ne vise pas le maillot vert, je vise les victoires d'étapes. Mais si je l'obtiens, c'est génial. Je comprends que Michael Matthews et Sonny Colbrelli vont pour les points lors des sprints intermédiaires, mais j'ai l'impression qu'ils brulent leurs cartouches et qu'ils n'avaient pas beaucoup d'équipiers à la fin." (Belga)

"C'était un bon vieux train comme on le voit dans les magazines", a souri Cavendish. "On a mis les gars à l'avant et on les a fait aller aussi vite que possible pour que personne ne puisse passer. Nous connaissions cette arrivée, nous savions que nous devions prendre ce dernier virage large pour maintenir la vitesse." "On a une équipe pour le sprint", a poursuivi Cavendish. "Je suis humble encore une fois, j'ai le vainqueur du Tour de France Kasper Asgreen, le champion du monde Julian Alaphilippe, Michael Morkov, qui va aux Jeux, et David Ballerini le vainqueur du Circuit Het Nieuwsblad qui se mettent à fond pour moi. Je ne peux que conclure. Je n'ai pas vraiment grand-chose à faire jusqu'au 150 derniers mètres grâce à mon équipe." Cette victoire conforte le maillot vert de Cavendish. "Je ne vise pas le maillot vert, je vise les victoires d'étapes. Mais si je l'obtiens, c'est génial. Je comprends que Michael Matthews et Sonny Colbrelli vont pour les points lors des sprints intermédiaires, mais j'ai l'impression qu'ils brulent leurs cartouches et qu'ils n'avaient pas beaucoup d'équipiers à la fin." (Belga)