A l'heure où la vidéo semble être le seul remède pour aider l'arbitre, l'intention est louable. Adossés derrière le but lors du match FC Malines-Courtrai, des supporters ont entonné des chants à la gloire de l'homme en noir. Chansons revisitées, décisions accueillies avec enthousiasme, tout y était. "Mon fils et ma femme se trouvaient aussi dans les tribunes", raconte souriant l'arbitre au journal Het Nieuwsblad.

Soutien populaire

Comme un coup de sifflet qui retentit, chaque décision de l'arbitre est prise en une fraction de seconde. Il incarne le rôle du parfait bouc-émissaire pour les supporters. A l'initiative du bouquet Play Sports (Telenet, ndlr) et de Pascal Braeckman (figure emblématique du paysage flamand, ndlr), des partisans du football ont voulu apporter leur soutien à celui qui fait respecter les règles du jeu.

"C'était naturellement très spécial. J'ai reçu aussi des chouettes réactions de la part des joueurs sur la pelouse", explique l'homme qui a eu l'opportunité d'arbitrer Liverpool en tour préliminaire de Ligue des champions en 2005. "Allez Joeri, combien de fans ?", rembobine-t-il en revenant sur l'attitude taquine des acteurs. Une affluence record à l'extérieur qui n'a que très peu son pareil en Jupiler pro League.

Par Jason Vanherrewegge

A l'heure où la vidéo semble être le seul remède pour aider l'arbitre, l'intention est louable. Adossés derrière le but lors du match FC Malines-Courtrai, des supporters ont entonné des chants à la gloire de l'homme en noir. Chansons revisitées, décisions accueillies avec enthousiasme, tout y était. "Mon fils et ma femme se trouvaient aussi dans les tribunes", raconte souriant l'arbitre au journal Het Nieuwsblad. Soutien populaireComme un coup de sifflet qui retentit, chaque décision de l'arbitre est prise en une fraction de seconde. Il incarne le rôle du parfait bouc-émissaire pour les supporters. A l'initiative du bouquet Play Sports (Telenet, ndlr) et de Pascal Braeckman (figure emblématique du paysage flamand, ndlr), des partisans du football ont voulu apporter leur soutien à celui qui fait respecter les règles du jeu. "C'était naturellement très spécial. J'ai reçu aussi des chouettes réactions de la part des joueurs sur la pelouse", explique l'homme qui a eu l'opportunité d'arbitrer Liverpool en tour préliminaire de Ligue des champions en 2005. "Allez Joeri, combien de fans ?", rembobine-t-il en revenant sur l'attitude taquine des acteurs. Une affluence record à l'extérieur qui n'a que très peu son pareil en Jupiler pro League. Par Jason Vanherrewegge