Les quatre joueurs avaient été acquittés en appel le 25 août dernier par la commission des litiges parce que le nouveau tableau indicatif des sanctions n'avait alors pas été approuvé par la Pro League. Ce fameux tableau a entretemps été approuvé le 4 septembre dernier et le parquet de la fédération avait décidé de porter l'affaire devant la commission d'évocation. Fonctionnant comme une "Cour de cassation de l'URBSFA", la commission d'évocation ne se penche pas sur le contenu des dossiers, mais estime si le réglement fédéral a été interprété et suivi correctement. La commission des litiges d'appel pourra sanctionner les quatre joueurs, malgré leur acquittement du mois dernier. (Belga)