Le Marocain manquera donc le match à Genk du 13 avril, dans le cadre de la 3e journée des play-offs 1.

Mardi, la commission des litiges de la fédération avait décrété une suspension de deux rencontres, alors que la veille, le parquet fédéral avait proposé trois matches. Le joueur et le parquet étaient tous deux allés en appel de cette décision.

"Attendu qu'il résulte des images télévisées que le joueur Carcela a mis l'intégrité physique de son adversaire en danger, attendu néanmoins que le joueur a essayé de limiter les conséquences négatives de son action et que par ailleurs, l'adversaire n'a pas été blessé et qu'il a repris immédiatement le jeu, la Commission des litiges d'appel estime qu'un sursis peut être partiellement accordé", précise la Commission des litiges d'appel.

Le Marocain manquera donc le match à Genk du 13 avril, dans le cadre de la 3e journée des play-offs 1. Mardi, la commission des litiges de la fédération avait décrété une suspension de deux rencontres, alors que la veille, le parquet fédéral avait proposé trois matches. Le joueur et le parquet étaient tous deux allés en appel de cette décision. "Attendu qu'il résulte des images télévisées que le joueur Carcela a mis l'intégrité physique de son adversaire en danger, attendu néanmoins que le joueur a essayé de limiter les conséquences négatives de son action et que par ailleurs, l'adversaire n'a pas été blessé et qu'il a repris immédiatement le jeu, la Commission des litiges d'appel estime qu'un sursis peut être partiellement accordé", précise la Commission des litiges d'appel.