L'ex-Standardman Mohamed Yattara (1-0, 11e) a donné l'avance au Syli National et Jean-Michel Seri (1-1, 21e) a donné le point de la huitième qualification d'affilée aux Éléphants. Dans le groupe G, le derby au stade Alphonse Massamba-Débat de Brazzaville entre les Congo n'a pas eu de vainqueur (1-1) mais il a d'abord été perturbé par une pluie torrentielle et puis par des affrontements entre les forces de l'ordre et des supporters mécontents. La deuxième période a repris avec une bonne demi-heure de retard alors que le score était déjà de 1-1. Quand la pluie a cessé à la mi-temps, le trio arbitral camerounais a décidé de poursuivre la rencontre malgré une pelouse inondée. A la mi-temps, des ramasseurs de balle ont tenté de vider avec des seaux les flaques d'eau qui avaient submergé la pelouse synthétique. Avant la rencontre, la police a tiré par intermittence des gaz lacrymogènes vers plusieurs centaines de supporters en colère à l'extérieur d'un stade archi-plein (25.000 places). La sortie du stade s'est effectuée sans incident. La RD Congo, avec Christian Luyindama (Standard), a ouvert la marque (0-1, 25e) par Britt Assombalonga (0-1, 25e). Thievy Bifouma (1-1, 38e) a permis aux Diables rouges congolais de Marvin Baudry (Zulte-Waregem) de rester en course pour la qualification. Après cinq journées, le Zimbabwe est premier avec 8 points devant le Liberia (7), la RD Congo (6) et le Congo Brazzaville (5). Les deux premiers sont qualifiés pour la phase finale. Le 22 mars 2019, la RD du Congo reçoit le Liberia et le Congo Brazzaville se déplace chez le leader. A Nouakchott, la Mauritanie s'est qualifié pour la première fois de son histoire à la phase finale de la CAN grâce à son succès face au Botswana (2-1). Ismaël Diakité, l'attaquant de l'US Tataouine, en D1 tunisienne, a signé un doublé (20e, 84e) historique grâce auquel les Mourabitounes ont annulé le but d'ouverture de Keeagile Kobe (0-1, 4e). Derrière La Mauritanie (12 points), le second billet du groupe I se jouera entre l'Angola (2e, 9 points) et le Burkina Faso (3e, 7 points). Le Botswana (1 point) est éliminé. (Belga)

L'ex-Standardman Mohamed Yattara (1-0, 11e) a donné l'avance au Syli National et Jean-Michel Seri (1-1, 21e) a donné le point de la huitième qualification d'affilée aux Éléphants. Dans le groupe G, le derby au stade Alphonse Massamba-Débat de Brazzaville entre les Congo n'a pas eu de vainqueur (1-1) mais il a d'abord été perturbé par une pluie torrentielle et puis par des affrontements entre les forces de l'ordre et des supporters mécontents. La deuxième période a repris avec une bonne demi-heure de retard alors que le score était déjà de 1-1. Quand la pluie a cessé à la mi-temps, le trio arbitral camerounais a décidé de poursuivre la rencontre malgré une pelouse inondée. A la mi-temps, des ramasseurs de balle ont tenté de vider avec des seaux les flaques d'eau qui avaient submergé la pelouse synthétique. Avant la rencontre, la police a tiré par intermittence des gaz lacrymogènes vers plusieurs centaines de supporters en colère à l'extérieur d'un stade archi-plein (25.000 places). La sortie du stade s'est effectuée sans incident. La RD Congo, avec Christian Luyindama (Standard), a ouvert la marque (0-1, 25e) par Britt Assombalonga (0-1, 25e). Thievy Bifouma (1-1, 38e) a permis aux Diables rouges congolais de Marvin Baudry (Zulte-Waregem) de rester en course pour la qualification. Après cinq journées, le Zimbabwe est premier avec 8 points devant le Liberia (7), la RD Congo (6) et le Congo Brazzaville (5). Les deux premiers sont qualifiés pour la phase finale. Le 22 mars 2019, la RD du Congo reçoit le Liberia et le Congo Brazzaville se déplace chez le leader. A Nouakchott, la Mauritanie s'est qualifié pour la première fois de son histoire à la phase finale de la CAN grâce à son succès face au Botswana (2-1). Ismaël Diakité, l'attaquant de l'US Tataouine, en D1 tunisienne, a signé un doublé (20e, 84e) historique grâce auquel les Mourabitounes ont annulé le but d'ouverture de Keeagile Kobe (0-1, 4e). Derrière La Mauritanie (12 points), le second billet du groupe I se jouera entre l'Angola (2e, 9 points) et le Burkina Faso (3e, 7 points). Le Botswana (1 point) est éliminé. (Belga)