Avec un temps canon de 46.96, à seulement 5/100 du record du monde vieux de dix ans et de l'époque des combinaisons, Dressel a devancé le champion olympique en titre australien Kyle Chalmers et le Russe Vladislav Grinev. Le nouveau roi du sprint, après cette médaille d'or sur la distance reine, devient l'homme le plus rapide sans combinaison, le seul sous les 47 secondes. A seulement 22 ans, il cumule déjà 10 titres mondiaux après sa moisson de 7 médailles d'or en 2017 à Budapest. Avec encore les 50 m et 100 m papillon à nager en individuel et potentiellement trois relais, il peut encore sensiblement faire gonfler son palmarès à Gwangju. (Belga)

Avec un temps canon de 46.96, à seulement 5/100 du record du monde vieux de dix ans et de l'époque des combinaisons, Dressel a devancé le champion olympique en titre australien Kyle Chalmers et le Russe Vladislav Grinev. Le nouveau roi du sprint, après cette médaille d'or sur la distance reine, devient l'homme le plus rapide sans combinaison, le seul sous les 47 secondes. A seulement 22 ans, il cumule déjà 10 titres mondiaux après sa moisson de 7 médailles d'or en 2017 à Budapest. Avec encore les 50 m et 100 m papillon à nager en individuel et potentiellement trois relais, il peut encore sensiblement faire gonfler son palmarès à Gwangju. (Belga)