Avec 236 points d'avance sur la Slovaque Petra Vlhova, qui n'a pas pris de point sur le Super-G, Shiffrin ne peut plus être rejointe avant le slalom samedi et le slalom géant dimanche "J'ai l'impression que c'est mon globe le plus improbable. D'une certaine façon il me paraissait impossible d'y arriver. Plusieurs fois dans la saison j'ai décidé de ne pas disputer certaines descentes pour mieux me reposer. En plus, j'ai dû m'isoler pendant 10 jours à cause du Covid-19. Donc je suis fière de ce globe qui récompense toute mon équipe", a confié Shiffrin. Après trois titres de rang entre 2017 et 2019, la skieuse américaine remet donc la main sur le gros globe au terme d'une saison difficile. "Chaque fois que je vis un moment difficile, ça me rappelle d'autres moments difficiles et ça me met dans un tel état que j'ai juste envie de rentrer chez moi. J'ai ressenti cela il y a cinq jours. Je l'avais déjà ressenti aux Jeux Olympiques. C'est incroyable dans ces conditions de réussir mon objectif principal de la saison." Un nouveau gros globe de cristal qui vient effacer la déception des Jeux Olympiques où elle n'avait remporté aucune médaille en six courses. "J'ai juste remis un pied devant l'autre petit à petit, j'ai continué à skier, essayant de prendre de la distance avec les Jeux. Je me suis dit que les douze années précédentes de ma carrière avaient une grande valeur aussi, que ces trois semaines olympiques n'y changeaient rien", a conclu Shiffrin. (Belga)

Avec 236 points d'avance sur la Slovaque Petra Vlhova, qui n'a pas pris de point sur le Super-G, Shiffrin ne peut plus être rejointe avant le slalom samedi et le slalom géant dimanche "J'ai l'impression que c'est mon globe le plus improbable. D'une certaine façon il me paraissait impossible d'y arriver. Plusieurs fois dans la saison j'ai décidé de ne pas disputer certaines descentes pour mieux me reposer. En plus, j'ai dû m'isoler pendant 10 jours à cause du Covid-19. Donc je suis fière de ce globe qui récompense toute mon équipe", a confié Shiffrin. Après trois titres de rang entre 2017 et 2019, la skieuse américaine remet donc la main sur le gros globe au terme d'une saison difficile. "Chaque fois que je vis un moment difficile, ça me rappelle d'autres moments difficiles et ça me met dans un tel état que j'ai juste envie de rentrer chez moi. J'ai ressenti cela il y a cinq jours. Je l'avais déjà ressenti aux Jeux Olympiques. C'est incroyable dans ces conditions de réussir mon objectif principal de la saison." Un nouveau gros globe de cristal qui vient effacer la déception des Jeux Olympiques où elle n'avait remporté aucune médaille en six courses. "J'ai juste remis un pied devant l'autre petit à petit, j'ai continué à skier, essayant de prendre de la distance avec les Jeux. Je me suis dit que les douze années précédentes de ma carrière avaient une grande valeur aussi, que ces trois semaines olympiques n'y changeaient rien", a conclu Shiffrin. (Belga)