Lanterne rouge avec 17 unités et à onze longueurs de la place de barragiste pour le maintien, Greuther Furth n'avait qu'un mince espoir ce samedi avant de recevoir le Bayer Leverkusen, actuel troisième. L'idée de l'exploit allait cependant naître à la cinquième minute quand Willems offrait l'avance aux 'Trèfles". Malheureusement pour le bonnet d'âne du classement, Leverkusen réagissait rapidement et finissait par rétablir la logique en s'imposant 1-4. Cette défaite était synonyme de bascule en Bundesliga 2, un an après avoir réussi à intégrer l'élite du football allemand. À trois journées du terme du championnat, les promus ne peuvent plus rattraper Stuttgart, actuel barragiste avec 28 unités. (Belga)

Lanterne rouge avec 17 unités et à onze longueurs de la place de barragiste pour le maintien, Greuther Furth n'avait qu'un mince espoir ce samedi avant de recevoir le Bayer Leverkusen, actuel troisième. L'idée de l'exploit allait cependant naître à la cinquième minute quand Willems offrait l'avance aux 'Trèfles". Malheureusement pour le bonnet d'âne du classement, Leverkusen réagissait rapidement et finissait par rétablir la logique en s'imposant 1-4. Cette défaite était synonyme de bascule en Bundesliga 2, un an après avoir réussi à intégrer l'élite du football allemand. À trois journées du terme du championnat, les promus ne peuvent plus rattraper Stuttgart, actuel barragiste avec 28 unités. (Belga)