"Je suis très déçu. Hoffenheim avait beaucoup plus envie que nous. Je peux accepter la défaite, mais pas en montrant moins d'envie que l'adversaire. C'est inacceptable. Nous étions plats, mous, pas assez bons, sans intensité, sans envie de courir, sans duels, sans aucune conviction dans les situations de un-contre-un. Au début du match, je me suis dit: +si nous mettons la bonne intensité, ce match peut être une grande chance pour nous+. Nous ne l'avons pas fait, et pour moi, c'est difficile de comprendre pourquoi", a lancé Marsch à l'issue du match. Leipzig se déplacera mercredi soir au Jan Breydel dans le cadre de la 5e journée de la Ligue des Champions. Si les Brugeois, battus vendredi à Malines en D1A, prennent un point, ils seront assurés de terminer à la troisième place et donc de passer l'hiver européen. (Belga)

"Je suis très déçu. Hoffenheim avait beaucoup plus envie que nous. Je peux accepter la défaite, mais pas en montrant moins d'envie que l'adversaire. C'est inacceptable. Nous étions plats, mous, pas assez bons, sans intensité, sans envie de courir, sans duels, sans aucune conviction dans les situations de un-contre-un. Au début du match, je me suis dit: +si nous mettons la bonne intensité, ce match peut être une grande chance pour nous+. Nous ne l'avons pas fait, et pour moi, c'est difficile de comprendre pourquoi", a lancé Marsch à l'issue du match. Leipzig se déplacera mercredi soir au Jan Breydel dans le cadre de la 5e journée de la Ligue des Champions. Si les Brugeois, battus vendredi à Malines en D1A, prennent un point, ils seront assurés de terminer à la troisième place et donc de passer l'hiver européen. (Belga)