L'ancien numéro 2 mondial, actuellement classé 86e, a précisé qu'il ne jouerait pas avant d'être pleinement remis après une opération du genou droit. Parmi les autres joueurs recrutés par l'ancien N.1 mondial australien Greg Norman, directeur général de LIV Golf, figurent les Américains Phil Mickelson, Dustin Johnson, Bryson DeChambeau et Brooks Koepka, tous anciens vainqueurs de Majeurs. La LIV (dénomination correspondant au chiffre romain 54, soit la somme de trois parcours de dix-huit trous) a affirmé mercredi que quarante-huit joueurs et douze équipes s'affronteraient au cours de quatorze tournois l'année prochaine, avec un total de 400 millions d'euros de prix. Les organisateurs ont toutefois souligné que le calendrier "n'entrerait pas en concurrence avec les tournois majeurs ou les épreuves internationales par équipes". Les joueurs américains qui ont rejoint la LIV Golf ont été suspendus jusqu'à nouvel ordre du PGA Tour et ne pourront donc pas participer à la Ryder Cup, tournoi par équipes opposant tous les deux ans les États-Unis à l'Europe. Vendredi s'est déroulé le tournoi de Bedminster (New Jersey, États-Unis), troisième évènement du calendrier de la LIV, dans un club privé de l'ex-président américain Donald Trump, suscitant l'émoi de familles de victimes du 11 septembre 2001. L'Américain Patrick Reed, vainqueur du Masters en 2018, et le Suédois Henrik Stenson, auquel a été retiré le capitanat de l'équipe d'Europe pour la Ryder Cup la semaine dernière pour sa participation à la ligue dissidente, occupent la tête de la compétition à l'issue du premier tour, avec une carte de 7 sous le par. (Belga)

L'ancien numéro 2 mondial, actuellement classé 86e, a précisé qu'il ne jouerait pas avant d'être pleinement remis après une opération du genou droit. Parmi les autres joueurs recrutés par l'ancien N.1 mondial australien Greg Norman, directeur général de LIV Golf, figurent les Américains Phil Mickelson, Dustin Johnson, Bryson DeChambeau et Brooks Koepka, tous anciens vainqueurs de Majeurs. La LIV (dénomination correspondant au chiffre romain 54, soit la somme de trois parcours de dix-huit trous) a affirmé mercredi que quarante-huit joueurs et douze équipes s'affronteraient au cours de quatorze tournois l'année prochaine, avec un total de 400 millions d'euros de prix. Les organisateurs ont toutefois souligné que le calendrier "n'entrerait pas en concurrence avec les tournois majeurs ou les épreuves internationales par équipes". Les joueurs américains qui ont rejoint la LIV Golf ont été suspendus jusqu'à nouvel ordre du PGA Tour et ne pourront donc pas participer à la Ryder Cup, tournoi par équipes opposant tous les deux ans les États-Unis à l'Europe. Vendredi s'est déroulé le tournoi de Bedminster (New Jersey, États-Unis), troisième évènement du calendrier de la LIV, dans un club privé de l'ex-président américain Donald Trump, suscitant l'émoi de familles de victimes du 11 septembre 2001. L'Américain Patrick Reed, vainqueur du Masters en 2018, et le Suédois Henrik Stenson, auquel a été retiré le capitanat de l'équipe d'Europe pour la Ryder Cup la semaine dernière pour sa participation à la ligue dissidente, occupent la tête de la compétition à l'issue du premier tour, avec une carte de 7 sous le par. (Belga)