"Désolé de ne pas porter mon masque, mais je voulais montrer à qui que ce soit (qui a placé le noeud de pendu dans son garage, ndlr): vous n'allez pas m'enlever mon sourire. Et je continuerai ainsi", a déclaré Wallace durant l'interview d'après-course pour Fox Sports alors qu'il saluait le public. "Je sais que j'aurais dû gagner cette foutue course, mais nous sommes tombés en panne d'essence. Les étoiles n'étaient pas complètement alignées pour nous, mais dans l'ensemble, nous avons gagné aujourd'hui." Plus tôt lundi, les autorité fédérales ont décidé d'ouvrir une enquête, au lendemain de la découverte de cette corde de pendu, qui rappelle les lynchages pratiqués aux Etats-Unis pendant les périodes esclavagiste et ségrégationniste. Wallace, fermement engagé dans la lutte contre les inégalités raciales aux Etats-Unis, a récemment soutenu la décision de la Nascar de bannir de ses compétitions le drapeau confédéré, considéré par beaucoup comme un symbole de l'esclavagisme et du racisme. Avant la course, Wallace a reçu le soutien de ses collègues. Une demi-heure avant le début de la course, reportée la veille à cause des orages, pilotes et staffs se sont massés derrière sa Chevrolet et l'ont poussée sur la ligne de départ. Le pilote, enlacé par de nombreux autres, n'a pu retenir ses larmes. Il a immortalisé la scène avec son téléphone et posté le cliché sur son compte Twitter, légendé d'un seul mot, "Together" (ensemble). "L'avant-course a probablement été l'une des choses les plus fortes dont j'ai été témoin dans ma vie", a confié Wallace. (Belga)

"Désolé de ne pas porter mon masque, mais je voulais montrer à qui que ce soit (qui a placé le noeud de pendu dans son garage, ndlr): vous n'allez pas m'enlever mon sourire. Et je continuerai ainsi", a déclaré Wallace durant l'interview d'après-course pour Fox Sports alors qu'il saluait le public. "Je sais que j'aurais dû gagner cette foutue course, mais nous sommes tombés en panne d'essence. Les étoiles n'étaient pas complètement alignées pour nous, mais dans l'ensemble, nous avons gagné aujourd'hui." Plus tôt lundi, les autorité fédérales ont décidé d'ouvrir une enquête, au lendemain de la découverte de cette corde de pendu, qui rappelle les lynchages pratiqués aux Etats-Unis pendant les périodes esclavagiste et ségrégationniste. Wallace, fermement engagé dans la lutte contre les inégalités raciales aux Etats-Unis, a récemment soutenu la décision de la Nascar de bannir de ses compétitions le drapeau confédéré, considéré par beaucoup comme un symbole de l'esclavagisme et du racisme. Avant la course, Wallace a reçu le soutien de ses collègues. Une demi-heure avant le début de la course, reportée la veille à cause des orages, pilotes et staffs se sont massés derrière sa Chevrolet et l'ont poussée sur la ligne de départ. Le pilote, enlacé par de nombreux autres, n'a pu retenir ses larmes. Il a immortalisé la scène avec son téléphone et posté le cliché sur son compte Twitter, légendé d'un seul mot, "Together" (ensemble). "L'avant-course a probablement été l'une des choses les plus fortes dont j'ai été témoin dans ma vie", a confié Wallace. (Belga)