La Dernière Heure est allée voir Michel Preud'homme à Al Shabab. Dans ce reportage, on a la confirmation que le Liégeois a peu de chances de quitter son club dans un avenir proche. Sur l'intérêt d'Anderlecht, MPH signale qu'il ne veut pas en dire trop car le dossier est "délicat". Il reconnaît par ailleurs que le Club Bruges l'a approché en octobre quand il fallait remplacer Adrie Koster. Cela n'a pas pu se faire, ce qui a permis à Christoph Daum de signer. Anderlecht, Bruges, un autre club belge ou une équipe étrangère: il semble en tout cas très peu probable que Preud'homme quitte prochainement l'Arabie. Il est en tête du championnat à trois journées de la fin avec son club qui n'a pas le plus gros budget. Et son président veut d'ores et déjà lever l'option pour une quatrième année de contrat (pour MPH et tout son staff, dont Emilio Ferrera). Si cela se réalise, la clause libératoire passera de 3 millions à 3,5 millions. Une somme qu'aucune équipe belge ne débourserait. Dans le même reportage, l'ex-Diable fait savoir qu'il reste sur la trace du Standardman Mémé Tchité, qui avait déjà été à deux doigts de partir à Al Shabab en janvier dernier.

Pierre Danvoye, Sport / Foot Magazine

La Dernière Heure est allée voir Michel Preud'homme à Al Shabab. Dans ce reportage, on a la confirmation que le Liégeois a peu de chances de quitter son club dans un avenir proche. Sur l'intérêt d'Anderlecht, MPH signale qu'il ne veut pas en dire trop car le dossier est "délicat". Il reconnaît par ailleurs que le Club Bruges l'a approché en octobre quand il fallait remplacer Adrie Koster. Cela n'a pas pu se faire, ce qui a permis à Christoph Daum de signer. Anderlecht, Bruges, un autre club belge ou une équipe étrangère: il semble en tout cas très peu probable que Preud'homme quitte prochainement l'Arabie. Il est en tête du championnat à trois journées de la fin avec son club qui n'a pas le plus gros budget. Et son président veut d'ores et déjà lever l'option pour une quatrième année de contrat (pour MPH et tout son staff, dont Emilio Ferrera). Si cela se réalise, la clause libératoire passera de 3 millions à 3,5 millions. Une somme qu'aucune équipe belge ne débourserait. Dans le même reportage, l'ex-Diable fait savoir qu'il reste sur la trace du Standardman Mémé Tchité, qui avait déjà été à deux doigts de partir à Al Shabab en janvier dernier. Pierre Danvoye, Sport / Foot Magazine