Tenu en échec jeudi par l'Antwerp (0-0), le Club Bruges n'a toujours pas gagné après trois journées des playoffs. Comme Genk-Anderlecht s'est également terminé sur un partage (1-1), le classement n'a subi aucune modification: le Club reste leader avec 40 points et peut être sacré dimanche s'il bat l'Antwerp (32 points, 3e) et que Genk (35 points, 2e) ne gagne pas à Anderlecht (32 points, 4e) samedi.

Si Frank Vercauteren a reconduit les onze joueurs ayant arraché le partage à Anderlecht, Philippe Clement a fait le buzz en laissant sur le banc Hans Vanaken, qui n'avait raté que quatre matches (trois de suspension et un pour blessure). Le coach brugeois a préféré tabler sur la force physique d'Eder Balanta, à charge de Mats Rits de multiplier les infiltrations. Cela a failli marcher d'emblée: sur une mauvaise passe de Birger Verstraete, Charles De Ketelaere a lancé Rits, qui a contourné Jean Butez, mais son tir dans un angle fermé a échoué (3e).

Après cette étincelle, le jeu a souvent été arrêté soit à cause de fautes mais aussi parce que plusieurs chocs musclés ont fait des dégâts. Il y avait beaucoup d'engagement et peu de football au menu, les deux équipes attendant l'erreur de l'autre. Celle-ci est arrivée sur un corner brugeois manqué par Butez mais Brandon Mechele a vu son tir bloqué par Koji Miyoshi (38e). Pour se faire une petite idée de ces 45 +3 premières minutes, l'Antwerp n'a pas décoché un tir et a eu 0,1 expected goal et le Club Bruges a tiré deux fois au but (1 cadré) et n'a eu aucun expected goal.

La seconde période a débuté par une occasion de but avec Buta, qui a trouvé Dieumerci Mbokani dans les seize mètres mais le Congolais a raté son tir (46e). Le Club Bruges a alors tenté de combiner sans pour autant empêcher la rencontre de tomber dans les mêmes travers: un tir à distance trop axial de De Ketelaere (47e) et un ballon de Ruud Vormer dans le rectangle n'ont généré aucun danger (53e).

Vercauteren a lancé la série des changements en sortant Pieter Gerkens et Miyoshi pour Alexis De Sart et Nana Ampomah (76e). Clement a répliqué en faisant monter Vanaken à la place de Balanta (81e). La présence de Vanaken a eu une légère influence et Butez a dû se salir les gants sur un tir de Vormer (87e). Simon Mignolet a également fait preuve d'attention sur un tir anversois, qui n'était pas vraiment de nature à gâcher son 500e match professionnel.

Le Standard chute à nouveau

Les Liégeois connaissaient un début de rencontre compliqué et étaient menés au score peu avant le quart d'heure. Sur un centre de Nikola Storm, Arnaud Bodart, le portier liégeois, repoussait le ballon sur son défenseur Nicolas Gavory et le cuir terminait sa course dans le but (14e).

Après ce but, le Standard se montrait le plus entreprenant mais ne parvenait pas à se montrer précis à l'image des tentatives manquées de Muleka et Klauss, alignés côte à côte à la pointe de l'attaque liégeoise. Les troupes de Mbaye Leye débutaient la seconde période comme la première et Malines doublait la mise via Nikola Storm (54e). Dos au mur, les 'Rouches' ne lâchaient pas prise et réduisait le score via Konstantinos Laifis qui déviait une frappe de Nicolas Raskin (68e).

Dans la foulée, les Malinois étaient réduits à dix pour une intervention trop musclée de Thibaut Peyre sur Michel-Ange Balikwisha (69e). Le Standard poussait pour revenir et Mbaye Leye relançait Zinho Vanheusden qui fêtait son grand retour après sa grave blessure au genou le 1er novembre dernier. Seulement, les Liégeois ne parvenaient pas à inquiéter Yannick Thoelen, le portier malinois, et concédait une deuxième défaite dans ces playoffs.

Au classement, Malines prend la tête des Europe Playoffs pour l'Europe devant Ostende (30), La Gantoise (29) et le Standard (28).

Tenu en échec jeudi par l'Antwerp (0-0), le Club Bruges n'a toujours pas gagné après trois journées des playoffs. Comme Genk-Anderlecht s'est également terminé sur un partage (1-1), le classement n'a subi aucune modification: le Club reste leader avec 40 points et peut être sacré dimanche s'il bat l'Antwerp (32 points, 3e) et que Genk (35 points, 2e) ne gagne pas à Anderlecht (32 points, 4e) samedi.Si Frank Vercauteren a reconduit les onze joueurs ayant arraché le partage à Anderlecht, Philippe Clement a fait le buzz en laissant sur le banc Hans Vanaken, qui n'avait raté que quatre matches (trois de suspension et un pour blessure). Le coach brugeois a préféré tabler sur la force physique d'Eder Balanta, à charge de Mats Rits de multiplier les infiltrations. Cela a failli marcher d'emblée: sur une mauvaise passe de Birger Verstraete, Charles De Ketelaere a lancé Rits, qui a contourné Jean Butez, mais son tir dans un angle fermé a échoué (3e). Après cette étincelle, le jeu a souvent été arrêté soit à cause de fautes mais aussi parce que plusieurs chocs musclés ont fait des dégâts. Il y avait beaucoup d'engagement et peu de football au menu, les deux équipes attendant l'erreur de l'autre. Celle-ci est arrivée sur un corner brugeois manqué par Butez mais Brandon Mechele a vu son tir bloqué par Koji Miyoshi (38e). Pour se faire une petite idée de ces 45 +3 premières minutes, l'Antwerp n'a pas décoché un tir et a eu 0,1 expected goal et le Club Bruges a tiré deux fois au but (1 cadré) et n'a eu aucun expected goal. La seconde période a débuté par une occasion de but avec Buta, qui a trouvé Dieumerci Mbokani dans les seize mètres mais le Congolais a raté son tir (46e). Le Club Bruges a alors tenté de combiner sans pour autant empêcher la rencontre de tomber dans les mêmes travers: un tir à distance trop axial de De Ketelaere (47e) et un ballon de Ruud Vormer dans le rectangle n'ont généré aucun danger (53e). Vercauteren a lancé la série des changements en sortant Pieter Gerkens et Miyoshi pour Alexis De Sart et Nana Ampomah (76e). Clement a répliqué en faisant monter Vanaken à la place de Balanta (81e). La présence de Vanaken a eu une légère influence et Butez a dû se salir les gants sur un tir de Vormer (87e). Simon Mignolet a également fait preuve d'attention sur un tir anversois, qui n'était pas vraiment de nature à gâcher son 500e match professionnel.Le Standard chute à nouveauLes Liégeois connaissaient un début de rencontre compliqué et étaient menés au score peu avant le quart d'heure. Sur un centre de Nikola Storm, Arnaud Bodart, le portier liégeois, repoussait le ballon sur son défenseur Nicolas Gavory et le cuir terminait sa course dans le but (14e). Après ce but, le Standard se montrait le plus entreprenant mais ne parvenait pas à se montrer précis à l'image des tentatives manquées de Muleka et Klauss, alignés côte à côte à la pointe de l'attaque liégeoise. Les troupes de Mbaye Leye débutaient la seconde période comme la première et Malines doublait la mise via Nikola Storm (54e). Dos au mur, les 'Rouches' ne lâchaient pas prise et réduisait le score via Konstantinos Laifis qui déviait une frappe de Nicolas Raskin (68e). Dans la foulée, les Malinois étaient réduits à dix pour une intervention trop musclée de Thibaut Peyre sur Michel-Ange Balikwisha (69e). Le Standard poussait pour revenir et Mbaye Leye relançait Zinho Vanheusden qui fêtait son grand retour après sa grave blessure au genou le 1er novembre dernier. Seulement, les Liégeois ne parvenaient pas à inquiéter Yannick Thoelen, le portier malinois, et concédait une deuxième défaite dans ces playoffs. Au classement, Malines prend la tête des Europe Playoffs pour l'Europe devant Ostende (30), La Gantoise (29) et le Standard (28).