Mouscron a entamé la rencontre de manière décomplexée et a multiplié les reconversions offensives. Suite à une récupération dans son camp de Gulan, Mohamed a donné le ballon à Pierrot. Le Haïtien l'a cédé à Amallah, qui a battu Kalinic (16e, 1-0). Poussés par Asaré, les Buffalos ont tenté de réagir mais c'est leur gardien qui a dû sauver les meubles sur une tentative de Vojvoda (22e). Gand pensait avoir hérité d'une belle occasion de revenir à la marque quand l'arbitre a accordé un penalty pour une faute de Butez sur Limbombé mais M. Smet, a changé d'avis après avoir consulté les images (35e). Les Hurlus sont restés menaçants et Van Durmen a conforté leur position (45e+3, 2-0).

Chakvetadze, Yaremchuk et Limbombé ont tenté de remettre les Buffalos dans le match. Chez les Hurlus, Benson était en verve. Il a amené à deux reprises le ballon devant le but adverse et a permis à Pierrot d'assurer une victoire attendue depuis le 16 septembre (76e, 3-0). Le sursaut de Chakvetadze n'a pas empêché à Gand de connaître sa première défaite depuis l'arrivée du nouveau coach (89e, 3-1).

A Charleroi, Mazzù a opté pour une défense à trois, qui a permis aux Zèbres de se poster dans l'autre camp. Les Carolos ont été les maîtres de la situation pendant 30 minutes mais les tentatives d'Osimhen (4e, 18e) et Nuno (7e) n'ont pas inquiété Steppe. Quant à Ilaimaharitra (21e), Benavente (28e) et Perbet (28e), ils ont oublié de marquer. Charleroi a appuyé sur la pédale des gaz en fin de période mais c'est De Sart, qui a frôlé le but d'ouverture (45e).

Au retour des vestiaires, Charleroi semblait plus frais que son adversaire. Coup sur coup, Marinos a vu Steppe boxer son envoi (50e) et Garcia sortir le ballon à même la ligne (51e). Les Canaris étaient sauvés jusqu'à sur une belle action des Zèbres, le ballon a abouti à Ilaimaharitra dont le service a été repris victorieusement par Benavente (65e, 1-0). Le Péruvien avait signé la quatrième victoire de son équipe à domicile.

A Bruges, Leko a fait le vide en se privant de Vormer, Danjuma, Dennis et Letica. Ces changements n'ont pas empêché le Club Bruges de prendre l'initiative. Ce qui était d'autant plus facile qu'Ostende la lui laissait préférant tabler sur le contre. D'ailleurs Denswil a pris une carte jaune pour une faute de Zivkovic (13e). Tout de suite après, Rits a permis à Schrijvers d'effacer tout ça (16e, 1-0). Les Brugeois étaient lancés et, sur conseil du VAR, une faute de Bataille sur Diatta a offert à Vanaken l'occasion de doubler la mise sur penalty (21e, 2-0). Ostende souffrait et Wesley a plié le match de la tête (45e+1, 3-0).

En seconde période, Bruges a baissé la cadence et Ostende en a profité pour forcer son premier corner (66e). Pas de quoi effrayer les Blauw & Zwart et Schrijvers, qui a bénéficié d'un rebond pour réussir un doublé (70e, 4-0).