Koepka, 29 ans, a rallié le club-house avec une carte de 63, soit sept coups sous le par, avec sept birdies, sur le parcours du "Black Course" de Bethpage State Park. Le N.3 mondial avait déjà rendu une carte de 63 lors du Championnat PGA 2018. "Cela faisait longtemps que je n'avais pas aussi bien putté", a-t-il souligné. "C'était une journée folle, une journée à -7 sur ce parcours, cela n'arrive pas tous les jours", a poursuivi Koepka qui a remporté trois des huit derniers tournois du Grand Chelem (US Open 2017 et 2018, Championnat PGA 2018). Seul le Néo-Zélandais Danny Lee (64, -6) a réussi à le concurrencer. Troisième au classement provisoire, l'Anglais Tommy Fleetwood accuse déjà quatre coups de retard (67, -3) sur Koepka, tandis qu'un groupe de cinq joueurs se partage la 4e place, à cinq longueurs du leader (68, -2). L'Américain Tiger Woods, vainqueur du Masters d'Augusta le mois dernier, est déjà distancé avec sa carte de 72 (+2). Il partage la 51e place, à neuf coups de Koepka, avec un autre prétendant à la victoire finale, le Nord-Irlandais Rory McIlroy. Pour son retour sur le circuit, un mois après sa retentissante victoire dans le Masters d'Augusta, Woods, 43 ans, a débuté sa journée avec un double-bogey. Il a rendu une carte comportant trois birdies, deux double-bogeys et trois bogeys. "C'est un parcours où il est facile de faire des bogeys et où il est difficile de faire des birdies", a-t-il constaté Woods joue gros cette semaine: il peut remporter le 16e titre du Grand Chelem, égaler le record de victoires sur le circuit PGA de son compatriote Sam Snead (82), et repasser à la 1re place mondiale. L'actuel N.1 mondial, son compatriote Dustin Johnson, est 9e (69, -1), à six coups de Koepka qui peut lui aussi le détrôner. Souffrant d'arthrite et âgé de 53 ans, l'Américain John Daly, vainqueur de l'épreuve en 1991, a reçu l'autorisation rarissime d'utiliser une voiturette pour se déplacer sur le parcours. Il a conclu sa journée avec une carte de 75 (+5), synonyme de 112e place. (Belga)

Koepka, 29 ans, a rallié le club-house avec une carte de 63, soit sept coups sous le par, avec sept birdies, sur le parcours du "Black Course" de Bethpage State Park. Le N.3 mondial avait déjà rendu une carte de 63 lors du Championnat PGA 2018. "Cela faisait longtemps que je n'avais pas aussi bien putté", a-t-il souligné. "C'était une journée folle, une journée à -7 sur ce parcours, cela n'arrive pas tous les jours", a poursuivi Koepka qui a remporté trois des huit derniers tournois du Grand Chelem (US Open 2017 et 2018, Championnat PGA 2018). Seul le Néo-Zélandais Danny Lee (64, -6) a réussi à le concurrencer. Troisième au classement provisoire, l'Anglais Tommy Fleetwood accuse déjà quatre coups de retard (67, -3) sur Koepka, tandis qu'un groupe de cinq joueurs se partage la 4e place, à cinq longueurs du leader (68, -2). L'Américain Tiger Woods, vainqueur du Masters d'Augusta le mois dernier, est déjà distancé avec sa carte de 72 (+2). Il partage la 51e place, à neuf coups de Koepka, avec un autre prétendant à la victoire finale, le Nord-Irlandais Rory McIlroy. Pour son retour sur le circuit, un mois après sa retentissante victoire dans le Masters d'Augusta, Woods, 43 ans, a débuté sa journée avec un double-bogey. Il a rendu une carte comportant trois birdies, deux double-bogeys et trois bogeys. "C'est un parcours où il est facile de faire des bogeys et où il est difficile de faire des birdies", a-t-il constaté Woods joue gros cette semaine: il peut remporter le 16e titre du Grand Chelem, égaler le record de victoires sur le circuit PGA de son compatriote Sam Snead (82), et repasser à la 1re place mondiale. L'actuel N.1 mondial, son compatriote Dustin Johnson, est 9e (69, -1), à six coups de Koepka qui peut lui aussi le détrôner. Souffrant d'arthrite et âgé de 53 ans, l'Américain John Daly, vainqueur de l'épreuve en 1991, a reçu l'autorisation rarissime d'utiliser une voiturette pour se déplacer sur le parcours. Il a conclu sa journée avec une carte de 75 (+5), synonyme de 112e place. (Belga)