A 46 ans et après un accident de voiture en février 2021 qui a failli lui coûter la jambe droite, Woods a pu remplir son objectif de convalescence et jouer le 150e British Open sur l'historique parcours de Saint Andrews. Mais ce dernier ne l'a pas accueilli bras ouverts: après une première carte de +6 jeudi, l'homme aux 15 Majeurs - notamment trois British Open dont deux remportés à Saint Andrews - a rendu une ultime carte de +3, pour +9 au total. Ce sera très nettement au-dessus du cut. Il a terminé ce qui pourrait être son dernier parcours sur le Old Course sur un par après avoir putté pour eagle et avoir manqué le birdie sur une virgule. Déçu, tête baissée et le visage grave, il est passé une dernière fois, au moins pour ce tournoi, devant le porche du Royal and Ancient, le bâtiment qui abrite l'instance qui régit les règles du golf (sauf aux Etats-Unis et au Mexique soumis à l'organe américain USGA). "Etre là, pour mon sixième Open à Saint Andrews, capable de jouer sur ce parcours où est né le golf, c'est fantastique", avait souligné Woods avant le début du tournoi, alors qu'il en était simplement à espérer il y a quelques mois "être capable de remarcher". Il avait fait son retour en avril au Masters d'Augusta où il avait échoué à la 47e place, après deux premiers tours réussis. Il avait ensuite abandonné au 3e tour du PGA Championship, avant de renoncer à l'US Open. (Belga)

A 46 ans et après un accident de voiture en février 2021 qui a failli lui coûter la jambe droite, Woods a pu remplir son objectif de convalescence et jouer le 150e British Open sur l'historique parcours de Saint Andrews. Mais ce dernier ne l'a pas accueilli bras ouverts: après une première carte de +6 jeudi, l'homme aux 15 Majeurs - notamment trois British Open dont deux remportés à Saint Andrews - a rendu une ultime carte de +3, pour +9 au total. Ce sera très nettement au-dessus du cut. Il a terminé ce qui pourrait être son dernier parcours sur le Old Course sur un par après avoir putté pour eagle et avoir manqué le birdie sur une virgule. Déçu, tête baissée et le visage grave, il est passé une dernière fois, au moins pour ce tournoi, devant le porche du Royal and Ancient, le bâtiment qui abrite l'instance qui régit les règles du golf (sauf aux Etats-Unis et au Mexique soumis à l'organe américain USGA). "Etre là, pour mon sixième Open à Saint Andrews, capable de jouer sur ce parcours où est né le golf, c'est fantastique", avait souligné Woods avant le début du tournoi, alors qu'il en était simplement à espérer il y a quelques mois "être capable de remarcher". Il avait fait son retour en avril au Masters d'Augusta où il avait échoué à la 47e place, après deux premiers tours réussis. Il avait ensuite abandonné au 3e tour du PGA Championship, avant de renoncer à l'US Open. (Belga)