"Je suis très heureux d'avoir conclu cette opération. Je dois beaucoup au Cruzeiro et je veux le ramener à sa place", a déclaré le double Ballon d'or (1997 et 2002) dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux par le président de Cruzeiro, Sérgio Santos Rodrigues. "Nous n'avons rien à célébrer pour le moment, mais nous avons beaucoup d'ambition", a-t-il ajouté, tenant un maillot bleu de l'équipe de Belo Horizonte (sud-est) floqué du numéro 9 avec son surnom "Fenomeno". Selon le site Globoesporte.com, Ronaldo, 45 ans, deviendra actionnaire majoritaire du club moyennant 400 millions de réais (environ 60 millions d'euros). En 2018, il avait déjà racheté pour 30 millions d'euros le club de Valladolid, actuellement en deuxième division espagnole après sa relégation la saison dernière. Passé par le centre de formation de Sao Cristovao, petit club de Rio de Janeiro, sa ville natale, Ronaldo avait rejoint Cruzeiro à l'age de 16 ans. Et c'est avec les Bleus de Belo Horizonte qu'il a fait ses grands débuts chez les professionnels, en 1993. Au total, il a marqué 56 buts en 58 matches sous le maillot de Cruzeiro, ce qui lui a valu d'être appelé pour la Coupe du Monde de 1994, qu'il a remportée sans jouer une seule minute. Après ce sacre, il a été vendu par Cruzeiro au PSV Eindhoven (1994-1996). Ronaldo a ensuite brillé au FC Barcelone (1996-1997), à l'Inter Milan (1997-2002), au Real Madrid (2002-2007) puis au Milan AC (2007-2008), avant de terminer sa carrière aux Corinthians de Sao Paulo (2009-2011). En 2002, l'éternel numéro 9 de la Seleçao est entré dans la légende en revenant d'une longue blessure pour donner au Brésil son cinquième titre de champion du monde, marquant huit buts en sept matches en Corée du Sud et au Japon. Cruzeiro a été un des meilleurs clubs brésiliens de la dernière décennie, avec deux doublés en championnat national (2013 et 2014) et en Coupe du Brésil (2017 et 2018). Mais l'équipe a été reléguée fin 2019, à cause notamment de problèmes financiers et de tensions internes au sein de la direction. Elle a même été menacé de descendre en troisième division cette saison, terminant finalement à une piteuse 14e place de la Série B brésilienne. (Belga)

"Je suis très heureux d'avoir conclu cette opération. Je dois beaucoup au Cruzeiro et je veux le ramener à sa place", a déclaré le double Ballon d'or (1997 et 2002) dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux par le président de Cruzeiro, Sérgio Santos Rodrigues. "Nous n'avons rien à célébrer pour le moment, mais nous avons beaucoup d'ambition", a-t-il ajouté, tenant un maillot bleu de l'équipe de Belo Horizonte (sud-est) floqué du numéro 9 avec son surnom "Fenomeno". Selon le site Globoesporte.com, Ronaldo, 45 ans, deviendra actionnaire majoritaire du club moyennant 400 millions de réais (environ 60 millions d'euros). En 2018, il avait déjà racheté pour 30 millions d'euros le club de Valladolid, actuellement en deuxième division espagnole après sa relégation la saison dernière. Passé par le centre de formation de Sao Cristovao, petit club de Rio de Janeiro, sa ville natale, Ronaldo avait rejoint Cruzeiro à l'age de 16 ans. Et c'est avec les Bleus de Belo Horizonte qu'il a fait ses grands débuts chez les professionnels, en 1993. Au total, il a marqué 56 buts en 58 matches sous le maillot de Cruzeiro, ce qui lui a valu d'être appelé pour la Coupe du Monde de 1994, qu'il a remportée sans jouer une seule minute. Après ce sacre, il a été vendu par Cruzeiro au PSV Eindhoven (1994-1996). Ronaldo a ensuite brillé au FC Barcelone (1996-1997), à l'Inter Milan (1997-2002), au Real Madrid (2002-2007) puis au Milan AC (2007-2008), avant de terminer sa carrière aux Corinthians de Sao Paulo (2009-2011). En 2002, l'éternel numéro 9 de la Seleçao est entré dans la légende en revenant d'une longue blessure pour donner au Brésil son cinquième titre de champion du monde, marquant huit buts en sept matches en Corée du Sud et au Japon. Cruzeiro a été un des meilleurs clubs brésiliens de la dernière décennie, avec deux doublés en championnat national (2013 et 2014) et en Coupe du Brésil (2017 et 2018). Mais l'équipe a été reléguée fin 2019, à cause notamment de problèmes financiers et de tensions internes au sein de la direction. Elle a même été menacé de descendre en troisième division cette saison, terminant finalement à une piteuse 14e place de la Série B brésilienne. (Belga)