Le départ sera toujours donné au Staf Versluyscentrum de Bredene. L'arrivée sera jugée sur la Ter Duinenlaan de Coxyde. La première ascension du jour sera le Monteberg, après 84 kilomètres de course. Suivront le Kemmelberg, le Scherpenberg, le Monteberg, à nouveau le Kemmelberg et le Rodeberg, dont une seule ascension figure cette année au programme. De là, direction Les Moëres où, après 167 kilomètres, trois tours d'un circuit de 11,8 km attendent les coureurs autour de la Ter Duinenlaan. Les chances d'arrivée au sprint sont grandes. "Toutes nos éditions se sont achevées par un sprint massif", a expliqué le directeur de la course Stefaan Decleir. "C'était déjà le cas quand nous arrivions à Handzame. Il y a quand même des ingrédients pour éviter un sprint massif. Le passage du Heuvelland avec une double ascension du Kemmelberg peut provoquer une sélection. Le passage par la plaine de polders des Moëres peut aussi provoquer un éclatement du peloton. C'est un cliché, mais c'est vrai: les coureurs font et déterminent la course." Neuf équipes WorldTour ont répondu présent: Intermarché-Wanty Gobert, Lotto Soudal, Quick-Step Alpha Vinyl, BORA-hansgrohe, Cofidis, Israel-Premier Tech, DSM, Trek-Segafredo et UAE Team Emirates. Des équipes ProTeams ainsi que les équipes continentales belges Minerva et Tarteletto-Isorex complèteront le plateau pour arriver à 20 équipes. Quatre anciens vainqueurs, Tim Merlier, Pascal Ackermann, Alvaro Hodeg et Kristoffer Halvorsen, figurent sur la liste provisoire des engagés. L'an passé, Tim Merlier s'était imposé devant le Danois Mads Pedersen et le Français Florian Sénéchal. Le même jour, la Youngster Coast Challenge (cat. 1.2) fera son retour, après les annulations de 2020 et 2021, sur un parcours adapté, mais toujours entre Bredene et Coxyde. (Belga)

Le départ sera toujours donné au Staf Versluyscentrum de Bredene. L'arrivée sera jugée sur la Ter Duinenlaan de Coxyde. La première ascension du jour sera le Monteberg, après 84 kilomètres de course. Suivront le Kemmelberg, le Scherpenberg, le Monteberg, à nouveau le Kemmelberg et le Rodeberg, dont une seule ascension figure cette année au programme. De là, direction Les Moëres où, après 167 kilomètres, trois tours d'un circuit de 11,8 km attendent les coureurs autour de la Ter Duinenlaan. Les chances d'arrivée au sprint sont grandes. "Toutes nos éditions se sont achevées par un sprint massif", a expliqué le directeur de la course Stefaan Decleir. "C'était déjà le cas quand nous arrivions à Handzame. Il y a quand même des ingrédients pour éviter un sprint massif. Le passage du Heuvelland avec une double ascension du Kemmelberg peut provoquer une sélection. Le passage par la plaine de polders des Moëres peut aussi provoquer un éclatement du peloton. C'est un cliché, mais c'est vrai: les coureurs font et déterminent la course." Neuf équipes WorldTour ont répondu présent: Intermarché-Wanty Gobert, Lotto Soudal, Quick-Step Alpha Vinyl, BORA-hansgrohe, Cofidis, Israel-Premier Tech, DSM, Trek-Segafredo et UAE Team Emirates. Des équipes ProTeams ainsi que les équipes continentales belges Minerva et Tarteletto-Isorex complèteront le plateau pour arriver à 20 équipes. Quatre anciens vainqueurs, Tim Merlier, Pascal Ackermann, Alvaro Hodeg et Kristoffer Halvorsen, figurent sur la liste provisoire des engagés. L'an passé, Tim Merlier s'était imposé devant le Danois Mads Pedersen et le Français Florian Sénéchal. Le même jour, la Youngster Coast Challenge (cat. 1.2) fera son retour, après les annulations de 2020 et 2021, sur un parcours adapté, mais toujours entre Bredene et Coxyde. (Belga)