Sixième journée de Bundesliga. Victoire 0-4 au FC Cologne. Le Diable Rouge ponctue son excellente prestation d'un premier but sous le maillot du Hertha BSC. Il marque de la tête, sur un coup de coin botté par Dodi Lukebakio (ex-Anderlecht et Charleroi). Ses statistiques sont convaincantes : le Bruxellois a gagné 86% de ses duels, 91% de ses passes sont arrivées à un partenaire. Auparavant, l'international (16 sélections) a été le meilleur homme de son équipe contre le FSV Mainz 05 (défaite 2-1) et contre le SC Paderborn (succès 2-1).

Cependant, ni le club ni le joueur ne sont pleinement satisfaits. "Dedryck revient d'une grave blessure et il n'a pas encore retrouvé sa pleine forme", explique le manager Michael Preetz. "Il n'empêche : ce qu'il a déjà montré est formidable. Dans une phase importante, il a conféré de la stabilité à notre défense. L'observer me fait grand plaisir."

Boyata a été transféré gratuitement du Celtic cet été et a signé un contrat de trois ans pour l'équipe d'Ante Covic. Le Diable Rouge, qui a participé aux trois matches du premier tour du Mondial russe, allie force, expérience et calme à la construction.

"C'est surtout son leadership qui nous fait du bien", déclare Covic au Kicker. "Dedryck surgit aisément de l'arrière et dirige le reste de l'équipe. Nous avons besoin de quelqu'un qui ose ouvrir la bouche pour orchestrer la manoeuvre." Preetz souligne que c'est justement le point fort de Boyata. "Il est un meneur, le joueur qui fonce toujours au combat et que les autres admirent."

Ce n'est pas si surprenant quand on sait que Boyata a intégré l'académie de Manchester City à seize ans et qu'il a suivi attentivement des modèles tels que Vincent Kompany, Joleon Lescott et Kolo Touré. "Nous profitons pleinement de sa rage de vaincre", conclut Preetz, faisant allusion aux quatre titres et trois coupes qu'il a remporté en quatre saisons au Celtic.