Lauwaert possède les meilleures cartes en vue de Valence. L'athlète de 32 ans répond déjà aux exigences internationales pour Tokyo avec sa dixième place au marathon de Berlin, épreuve du World Major, en 2019. Lauwaert doit à présent satisfaire aux exigences belges. A savoir un chrono de 2h30:15, un rien de mieux que son record personnel de 2h30:24, réalisé en 2018. Verbruggen, 27 ans, se trouve devant une tâche plus difficile. Elle doit d'abord considérablement améliorer son record personnel (2h35:00) pour réussir le minima belge. Pour répondre aux exigences internationales, elle a deux options: la limite directe de 2h29:30 ou intégrer le top-80 du classement mondial. Pour ce dernier point, elle devra finir aux avant-postes à Valence. Chez les messieurs, Bouchikhi vise résolument la limite directe de 2h11:30, qui serait aussi suffisante pour satisfaire aux exigences belges (2h12:10). Sur base de ses temps sur 10.000 mètres, l'Anversois de 30 ans a ce chrono dans les jambes, mais manque d'expérience sur un marathon. Il en a couru un à Rotterdam en 2015, mais n'avait pas atteint l'arrivée. (Belga)

Lauwaert possède les meilleures cartes en vue de Valence. L'athlète de 32 ans répond déjà aux exigences internationales pour Tokyo avec sa dixième place au marathon de Berlin, épreuve du World Major, en 2019. Lauwaert doit à présent satisfaire aux exigences belges. A savoir un chrono de 2h30:15, un rien de mieux que son record personnel de 2h30:24, réalisé en 2018. Verbruggen, 27 ans, se trouve devant une tâche plus difficile. Elle doit d'abord considérablement améliorer son record personnel (2h35:00) pour réussir le minima belge. Pour répondre aux exigences internationales, elle a deux options: la limite directe de 2h29:30 ou intégrer le top-80 du classement mondial. Pour ce dernier point, elle devra finir aux avant-postes à Valence. Chez les messieurs, Bouchikhi vise résolument la limite directe de 2h11:30, qui serait aussi suffisante pour satisfaire aux exigences belges (2h12:10). Sur base de ses temps sur 10.000 mètres, l'Anversois de 30 ans a ce chrono dans les jambes, mais manque d'expérience sur un marathon. Il en a couru un à Rotterdam en 2015, mais n'avait pas atteint l'arrivée. (Belga)