La rencontre N.2 aura lieu dimanche, toujours en Californie. La première équipe à quatre victoires sera sacrée championne NBA. Les Celtics, en quête d'un 18e titre record, ont frappé fort d'entrée. La dernière fois que Golden State a perdu un match N.1 à domicile d'une finale remonte à trois ans, c'était contre Toronto. Et ce au terme d'une démonstration d'adresse collective aux tirs primés (9/12, 21/41 au final) dans les douze dernières minutes qui a mis KO les Californiens, alors que ceux-ci menaient de quinze unités au troisième quart-temps. Mais Boston a répondu pour infliger un 40/16 aux Warriors. Jaylen Brown a sonné la révolte au début de cette période en marquant dix points d'affilée, 24 au total (7 rbds, 5 passes). Al Horford, le joueur ayant disputé le plus grand nombre de matches de playoffs (141), sans jamais aller en finale jusqu'à cette année, a pris le relais en ajoutant 11 points, pour finir avec 26 (à 9/12, 6 rbds). Derrick White, recruté aux dernières heures du mercato, a inscrit 21 points, avant que Marcus Smart ne s'y mette aussi (18 pts). Pour Golden State, Stephen Curry a fini avec 36 pts (à 12/25 5 rbds, 5 passes). Curry n'a pas pu tenir le rythme et à la pause Boston est passé devant (56-54), sans que Jayson Tatum, sa force motrice en attaque, ne se distingue particulièrement, sinon à la distribution (13 passes, 12 pts à 3/17). La dernière fois que Golden State a perdu un match N.1 à domicile d'une finale remonte à trois ans, c'était contre Toronto. (Belga)

La rencontre N.2 aura lieu dimanche, toujours en Californie. La première équipe à quatre victoires sera sacrée championne NBA. Les Celtics, en quête d'un 18e titre record, ont frappé fort d'entrée. La dernière fois que Golden State a perdu un match N.1 à domicile d'une finale remonte à trois ans, c'était contre Toronto. Et ce au terme d'une démonstration d'adresse collective aux tirs primés (9/12, 21/41 au final) dans les douze dernières minutes qui a mis KO les Californiens, alors que ceux-ci menaient de quinze unités au troisième quart-temps. Mais Boston a répondu pour infliger un 40/16 aux Warriors. Jaylen Brown a sonné la révolte au début de cette période en marquant dix points d'affilée, 24 au total (7 rbds, 5 passes). Al Horford, le joueur ayant disputé le plus grand nombre de matches de playoffs (141), sans jamais aller en finale jusqu'à cette année, a pris le relais en ajoutant 11 points, pour finir avec 26 (à 9/12, 6 rbds). Derrick White, recruté aux dernières heures du mercato, a inscrit 21 points, avant que Marcus Smart ne s'y mette aussi (18 pts). Pour Golden State, Stephen Curry a fini avec 36 pts (à 12/25 5 rbds, 5 passes). Curry n'a pas pu tenir le rythme et à la pause Boston est passé devant (56-54), sans que Jayson Tatum, sa force motrice en attaque, ne se distingue particulièrement, sinon à la distribution (13 passes, 12 pts à 3/17). La dernière fois que Golden State a perdu un match N.1 à domicile d'une finale remonte à trois ans, c'était contre Toronto. (Belga)