Peter Bossaert à propos...

...du Footbelgate et du cas des arbitres Delferière et Vertenten : "L'enquête disciplinaire qui concerne les deux arbitres est toujours en cours. Il faut attendre les conclusions du parquet fédéral. Lorsque celles-ci seront rendues publiques, nous verrons quelles actions il y aura encore lieu d'entreprendre. Monsieur Vertenten s'oppose à son licenciement. Quant à Monsieur Delferière, il avait deux contrats : un comme arbitre et un comme employé de l'ACFF, l'aile francophone de la fédération. Il a été licencié comme arbitre. Mais ce licenciement suit une procédure spécifique parce que monsieur Delferière est protégé, il est délégué syndical et siège au conseil d'entreprise. Nous avons donc dû demander au tribunal l'autorisation de pouvoir le licencier, et nous attendons la réponse. Son contrat d'employé n'est pas lié à l'affaire, il est donc toujours actif à l'ACFF. S'ils pourraient revenir un jour en tant qu'arbitre ? Je ne peux pas répondre à cela tant que la procédure se poursuit."

...de la rénovation du Stade Roi Baudouin : "Le projet est réalisable. Et nous avons le soutien de tous les partis politiques. Nous envisageons de nous porter candidat pour l'EURO ou le mondial féminin. Nous ne pouvons pas nous permettre d'attendre vingt ans de plus pour réaliser des tels projets. Nous parlons d'un projet qui doit coûter entre 150 et 200 millions d'euros, répartis sur trente ans. Dans ce pays, nous avons déjà fait davantage de folies que cela, non ? La question arrivera sur la table lorsque le nouveau gouvernement sera formé."

...de la prolongation de Roberto Martinez : "La question doit être tranchée avant le début de l'EURO."

Par Kristof De Ryck

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Peter Bossaert dans votre Sport/Foot Magazine

Peter Bossaert à propos......du Footbelgate et du cas des arbitres Delferière et Vertenten : "L'enquête disciplinaire qui concerne les deux arbitres est toujours en cours. Il faut attendre les conclusions du parquet fédéral. Lorsque celles-ci seront rendues publiques, nous verrons quelles actions il y aura encore lieu d'entreprendre. Monsieur Vertenten s'oppose à son licenciement. Quant à Monsieur Delferière, il avait deux contrats : un comme arbitre et un comme employé de l'ACFF, l'aile francophone de la fédération. Il a été licencié comme arbitre. Mais ce licenciement suit une procédure spécifique parce que monsieur Delferière est protégé, il est délégué syndical et siège au conseil d'entreprise. Nous avons donc dû demander au tribunal l'autorisation de pouvoir le licencier, et nous attendons la réponse. Son contrat d'employé n'est pas lié à l'affaire, il est donc toujours actif à l'ACFF. S'ils pourraient revenir un jour en tant qu'arbitre ? Je ne peux pas répondre à cela tant que la procédure se poursuit."...de la rénovation du Stade Roi Baudouin : "Le projet est réalisable. Et nous avons le soutien de tous les partis politiques. Nous envisageons de nous porter candidat pour l'EURO ou le mondial féminin. Nous ne pouvons pas nous permettre d'attendre vingt ans de plus pour réaliser des tels projets. Nous parlons d'un projet qui doit coûter entre 150 et 200 millions d'euros, répartis sur trente ans. Dans ce pays, nous avons déjà fait davantage de folies que cela, non ? La question arrivera sur la table lorsque le nouveau gouvernement sera formé."...de la prolongation de Roberto Martinez : "La question doit être tranchée avant le début de l'EURO."Par Kristof De RyckRetrouvez l'intégralité de l'interview de Peter Bossaert dans votre Sport/Foot Magazine