Johan Boskamp (67 ans)

Premier étranger vainqueur du Soulier d'Or en 1975.Milieu de terrain entre autres à Feyenoord et au RWDM. Coach de nombreux clubs dont Gand, Anderlecht, Genk, le Standard, Stoke City ou encore l'équipe nationale du Koweït.

Johan Boskamp: "Sven doit rester à Gand. Là, tout tourne autour de lui et il en a besoin pour exceller. A Zulte Waregem, il n'a pas atteint son niveau d'aujourd'hui et c'est dû selon moi aux joueurs qui l'entourent. Il ne faut pas non plus oublier qu'il a déjà tenté sa chance à l'étranger. A Heerenveen, le coach Marco Van Basten n'a, à un moment donné, plus eu besoin de lui. Hein Vanhaezebrouck a été le repêcher à Courtrai, Sven ne doit pas l'oublier.

Il aurait sa place à l'étranger, par exemple dans un club de milieu de tableau espagnol. Ce football technique lui convient bien. La seule question est de savoir s'il touchera autant de ballons qu'à Gand. Je ne le pense pas et ce n'est pas évident de passer d'un rôle décisif à un rôle subalterne. Sven doit constamment avoir le cuir pour être important. Je ne le vois pas en Angleterre : là-bas si vous n'êtes pas dans un club du top, vous êtes condamnés à travailler énormément et ça ne correspond pas à ses qualités".

Jan Ceulemans (58 ans)

Trois fois vainqueur du Soulier d'Or (1980, 1985 et 1986) avec le Club Bruges. Coach entre autres d'Alost de Westerlo et du Club Bruges. Recordman de sélections internationales avec 96 caps.

Jan Ceulemans: "Je serais prudent. Qu'il y ait de l'intérêt de l'étranger après de telles prestations me paraît évident mais venant de quels clubs ? Il est important qu'il choisisse une formation où il est sûr d'avoir des chances de jouer. Sinon, ça n'a pas de sens. Sauf s'il veut réaliser un gros coup financièrement mais ça me paraît un peu tôt.

Personnellement, je pense qu'en restant à Gand, il peut encore s'améliorer, signer un contrat de longue durée et être plus à l'aise. Pourvu bien sûr que Gand conserve ce niveau mais je pense qu'ils seront désormais un client régulier du top belge. Sven est un gars intelligent qui connaît sa valeur. Il n'a pas un profil unique : dans l'entrejeu des clubs étrangers du top, il y a pas mal de joueurs de son calibre.

S'il devait tout de même opter pour l'étranger, je pense que la Bundesliga serait une belle compétition pour lui. Un club du subtop comme le Borussia Mönchengladbach par exemple. En Allemagne, ça joue bien au foot et vous avez encore de l'espace dans l'entrejeu. Dans cette optique, je pense que l'Italie, l'Espagne et l'Angleterre ne sont pas pour lui".

Franky Van der Elst (54 ans)

Vainqueur du Soulier d'Or 1900 et 1996. Médian au RWDM et au Club Bruges, il a totalisé 86 caps pour les Diables Rouges. Il a entraîné des clubs comme le Germinal Beerschot, Saint-Trond, Lommel United ou encore Roulers.

Franky Van der Elst: "Tout dépend des possibilités qui s'offriront à lui. Des équipes comme la Fiorentina sont citées mais est-ce concret? S'il devait choisir l'étranger, il est important qu'il opte pour une équipe qui joue au football. Quand je vois l'intensité des duels dans un match comme Newcastle - Manchester United, je me dis que la Premier League n'est pas faite pour lui. Je le verrais plutôt en Liga. Ses bonnes prestations contre Valence en Champions League constituent de bonnes indications. Kums a deux bons pieds, est intelligent et dispose d'un bon physique. Ce genre de joueur peut s'imposer facilement au haut niveau. Pas le top absolu mais juste en-dessous... pourquoi pas ?

Ça c'est pour l'aspect purement sportif. Mais je peux aussi imaginer qu'à 27 ans, c'est sans doute l'une de ses dernières chances de frapper un grand coup financièrement. Tout dépendra de son caractère. Peut-être jugera-t-il plus important de remporter des prix avec Gand dans les prochaines années ? Parce que soyons clair : un séjour prolongé à La Gantoise ne serait absolument pas un mauvais choix."

Par Matthias Stockmans

Johan Boskamp (67 ans)Premier étranger vainqueur du Soulier d'Or en 1975.Milieu de terrain entre autres à Feyenoord et au RWDM. Coach de nombreux clubs dont Gand, Anderlecht, Genk, le Standard, Stoke City ou encore l'équipe nationale du Koweït. Johan Boskamp: "Sven doit rester à Gand. Là, tout tourne autour de lui et il en a besoin pour exceller. A Zulte Waregem, il n'a pas atteint son niveau d'aujourd'hui et c'est dû selon moi aux joueurs qui l'entourent. Il ne faut pas non plus oublier qu'il a déjà tenté sa chance à l'étranger. A Heerenveen, le coach Marco Van Basten n'a, à un moment donné, plus eu besoin de lui. Hein Vanhaezebrouck a été le repêcher à Courtrai, Sven ne doit pas l'oublier.Il aurait sa place à l'étranger, par exemple dans un club de milieu de tableau espagnol. Ce football technique lui convient bien. La seule question est de savoir s'il touchera autant de ballons qu'à Gand. Je ne le pense pas et ce n'est pas évident de passer d'un rôle décisif à un rôle subalterne. Sven doit constamment avoir le cuir pour être important. Je ne le vois pas en Angleterre : là-bas si vous n'êtes pas dans un club du top, vous êtes condamnés à travailler énormément et ça ne correspond pas à ses qualités".Jan Ceulemans (58 ans)Trois fois vainqueur du Soulier d'Or (1980, 1985 et 1986) avec le Club Bruges. Coach entre autres d'Alost de Westerlo et du Club Bruges. Recordman de sélections internationales avec 96 caps. Jan Ceulemans: "Je serais prudent. Qu'il y ait de l'intérêt de l'étranger après de telles prestations me paraît évident mais venant de quels clubs ? Il est important qu'il choisisse une formation où il est sûr d'avoir des chances de jouer. Sinon, ça n'a pas de sens. Sauf s'il veut réaliser un gros coup financièrement mais ça me paraît un peu tôt. Personnellement, je pense qu'en restant à Gand, il peut encore s'améliorer, signer un contrat de longue durée et être plus à l'aise. Pourvu bien sûr que Gand conserve ce niveau mais je pense qu'ils seront désormais un client régulier du top belge. Sven est un gars intelligent qui connaît sa valeur. Il n'a pas un profil unique : dans l'entrejeu des clubs étrangers du top, il y a pas mal de joueurs de son calibre. S'il devait tout de même opter pour l'étranger, je pense que la Bundesliga serait une belle compétition pour lui. Un club du subtop comme le Borussia Mönchengladbach par exemple. En Allemagne, ça joue bien au foot et vous avez encore de l'espace dans l'entrejeu. Dans cette optique, je pense que l'Italie, l'Espagne et l'Angleterre ne sont pas pour lui". Franky Van der Elst (54 ans)Vainqueur du Soulier d'Or 1900 et 1996. Médian au RWDM et au Club Bruges, il a totalisé 86 caps pour les Diables Rouges. Il a entraîné des clubs comme le Germinal Beerschot, Saint-Trond, Lommel United ou encore Roulers. Franky Van der Elst: "Tout dépend des possibilités qui s'offriront à lui. Des équipes comme la Fiorentina sont citées mais est-ce concret? S'il devait choisir l'étranger, il est important qu'il opte pour une équipe qui joue au football. Quand je vois l'intensité des duels dans un match comme Newcastle - Manchester United, je me dis que la Premier League n'est pas faite pour lui. Je le verrais plutôt en Liga. Ses bonnes prestations contre Valence en Champions League constituent de bonnes indications. Kums a deux bons pieds, est intelligent et dispose d'un bon physique. Ce genre de joueur peut s'imposer facilement au haut niveau. Pas le top absolu mais juste en-dessous... pourquoi pas ? Ça c'est pour l'aspect purement sportif. Mais je peux aussi imaginer qu'à 27 ans, c'est sans doute l'une de ses dernières chances de frapper un grand coup financièrement. Tout dépendra de son caractère. Peut-être jugera-t-il plus important de remporter des prix avec Gand dans les prochaines années ? Parce que soyons clair : un séjour prolongé à La Gantoise ne serait absolument pas un mauvais choix." Par Matthias Stockmans