"Je suis un peu mitigée, à la fois déçue mais contente de mon niveau", a-t-elle déclaré. "Je pense que cela aurait été moins douloureux de perdre 6-3 6-2. Aujourd'hui, je me suis prouvée, même si je le savais déjà un peu, que je pouvais rivaliser avec les meilleures. J'étais la meilleure joueuse pendant un set et demi et puis j'ai lâché. Et contre des filles comme ça, 1, 2, 3 points cela peut faire toute la différence. J'ai un ou deux retours qui m'échappent et elle, elle sert très bien, donc mentalement, c'était très compliqué parce que je savais que si je ratais mes opportunités, je n'allais pas en avoir beaucoup. Il fallait que je tienne le coup. Elle a haussé son niveau et moi j'étais peut-être un peu moins agressive. Je suis déçue, mais quand même très fière de mon tournoi. Je me suis épatée, car je ne joue généralement pas aussi bien sur terre battue." Ysaline Bonaventure va désormais tourner son regard vers le gazon, où elle espère continuer dans cette voie. "C'est frustrant, car ce n'est pas la première fois que cela m'arrive. Cela avait été le cas en Fed Cup et aussi contre Cornet à l'US Open. Le niveau, je peux l'atteindre, mais je dois encore trouver des solutions pour mieux négocier les points importants. Mais il est sûr que je me sens très bien sur le gazon. J'ai hâte d'y être." (Belga)

"Je suis un peu mitigée, à la fois déçue mais contente de mon niveau", a-t-elle déclaré. "Je pense que cela aurait été moins douloureux de perdre 6-3 6-2. Aujourd'hui, je me suis prouvée, même si je le savais déjà un peu, que je pouvais rivaliser avec les meilleures. J'étais la meilleure joueuse pendant un set et demi et puis j'ai lâché. Et contre des filles comme ça, 1, 2, 3 points cela peut faire toute la différence. J'ai un ou deux retours qui m'échappent et elle, elle sert très bien, donc mentalement, c'était très compliqué parce que je savais que si je ratais mes opportunités, je n'allais pas en avoir beaucoup. Il fallait que je tienne le coup. Elle a haussé son niveau et moi j'étais peut-être un peu moins agressive. Je suis déçue, mais quand même très fière de mon tournoi. Je me suis épatée, car je ne joue généralement pas aussi bien sur terre battue." Ysaline Bonaventure va désormais tourner son regard vers le gazon, où elle espère continuer dans cette voie. "C'est frustrant, car ce n'est pas la première fois que cela m'arrive. Cela avait été le cas en Fed Cup et aussi contre Cornet à l'US Open. Le niveau, je peux l'atteindre, mais je dois encore trouver des solutions pour mieux négocier les points importants. Mais il est sûr que je me sens très bien sur le gazon. J'ai hâte d'y être." (Belga)