Après le licenciement de Yannick Ferrera à la tête de Waasland-Beveren, plusieurs noms ont circulé pour prendre place sur le banc du Freethiel. Si Bob Peeters, passé par Waasland-Beveren entre novembre 2013 et mai 2014, était une piste sérieuse, elle a finalement été abandonnée après que ce dernier ait prolongé son contrat au Kuipje jusqu'en 2023.

"Ce fut un choix difficile", a expliqué l'ancien Diable Rouge à Sporza. "J'y ai réfléchi pendant plusieurs jours et j'ai suivi mon coeur. J'ai été charmé par le projet proposé par Westerlo". Waasland-Beveren est actuellement 14e de Jupiler Pro League et le nom du nouvel entraîneur n'est donc toujours pas connu. De son côté, Westerlo a clôturé la première tranche de D1B en quatrième position. Dimanche, les Campinois entameront la deuxième tranche de D1B en accueillant les Anversois du Beerschot Wilrijk.

Après le licenciement de Yannick Ferrera à la tête de Waasland-Beveren, plusieurs noms ont circulé pour prendre place sur le banc du Freethiel. Si Bob Peeters, passé par Waasland-Beveren entre novembre 2013 et mai 2014, était une piste sérieuse, elle a finalement été abandonnée après que ce dernier ait prolongé son contrat au Kuipje jusqu'en 2023. "Ce fut un choix difficile", a expliqué l'ancien Diable Rouge à Sporza. "J'y ai réfléchi pendant plusieurs jours et j'ai suivi mon coeur. J'ai été charmé par le projet proposé par Westerlo". Waasland-Beveren est actuellement 14e de Jupiler Pro League et le nom du nouvel entraîneur n'est donc toujours pas connu. De son côté, Westerlo a clôturé la première tranche de D1B en quatrième position. Dimanche, les Campinois entameront la deuxième tranche de D1B en accueillant les Anversois du Beerschot Wilrijk.