"Malheureusement, je dois déclarer forfait à cause d'une blessure", a-t-elle écrit sur Instagram. "Je suis très déçue, parce que je me sentais en forme aujourd'hui. Je suis fière du travail que j'ai effectué. Mais je dois écouter mon corps." Après avoir franchi les obstacles de la Turque Irem Kormaz (IFJ 37), de la Russe Anastasia Polikarpova (IJF 50), Charline Van Snick est tombée en finale de tableau devant l'Espagnole, Estrella Lopez Sheriff (IJF 29), en bronze aux championnats d'Europe l'an dernier. En repêchage, la Liégeoise, 30 ans, a franchi le cap de la Française Astride Gneto, 8e mondiale, grâce à un ippon au golden score après 2:02 de prolongation. Mais à l'issue de ce combat, Van Snick a quitté le tatami en boitant. Elle a ensuite renoncé à disputer son combat pour le bronze. En moins de 48 kg, Anne Sophie Jura (IJF 43) a été sortie au premier tour par la Chilienne Mary Dee Vargas Ley (IJF 33), alors qu'Ellen Salens (IJF 56) était éliminée dès son entrée en lice aussi par la Roumaine Monica Ungureanu, 36e mondiale. En moins de 52 kg encore, Amber Ryheul (IJF 41) s'est inclinée d'entrée face à l'Espagnole Ana Perez Box, 9e mondiale dans sa catégorie. Chez les messieurs, en -60 kg, Jorre Verstraeten, 18e mondial dans sa catégorie, n'a pas été plus loin que le Russe Ramazan Abdulaev (IJF 93), alors qu'en -66 kg, Kenneth van Gansbeke (IJF 44) a gagné un combat, contre l'Allemand Sebastian Seidl (IJF 28) avant d'être éliminé par le Moldave Denis Vieru, 17e mondial. Douze Belges au total disputent ce tournoi du Grand Chelem à Tel Aviv. Vendredi, Gabriëlla Willems et Roxane Taeymans en -70 kg, Matthias Casse et Sami Chouchi en -81 kg monteront sur les tatamis israéliens. Samedi, Sophie Berger en -78kg et Toma Nikiforov en -100kg sont au programme. C'est la dernière ligne droite pour une qualification en vue des Jeux Olympiques de Tokyo (du 23 juillet au 8 août) qui se fait sur base d'un classement olympique. Au 28 juin, les 18 premiers par catégories, avec un judoka par nation, sont qualifiés pour les JO. Il restera alors encore quelques places par continent sur base du classement IJF mondial, au 28 juin aussi. (Belga)

"Malheureusement, je dois déclarer forfait à cause d'une blessure", a-t-elle écrit sur Instagram. "Je suis très déçue, parce que je me sentais en forme aujourd'hui. Je suis fière du travail que j'ai effectué. Mais je dois écouter mon corps." Après avoir franchi les obstacles de la Turque Irem Kormaz (IFJ 37), de la Russe Anastasia Polikarpova (IJF 50), Charline Van Snick est tombée en finale de tableau devant l'Espagnole, Estrella Lopez Sheriff (IJF 29), en bronze aux championnats d'Europe l'an dernier. En repêchage, la Liégeoise, 30 ans, a franchi le cap de la Française Astride Gneto, 8e mondiale, grâce à un ippon au golden score après 2:02 de prolongation. Mais à l'issue de ce combat, Van Snick a quitté le tatami en boitant. Elle a ensuite renoncé à disputer son combat pour le bronze. En moins de 48 kg, Anne Sophie Jura (IJF 43) a été sortie au premier tour par la Chilienne Mary Dee Vargas Ley (IJF 33), alors qu'Ellen Salens (IJF 56) était éliminée dès son entrée en lice aussi par la Roumaine Monica Ungureanu, 36e mondiale. En moins de 52 kg encore, Amber Ryheul (IJF 41) s'est inclinée d'entrée face à l'Espagnole Ana Perez Box, 9e mondiale dans sa catégorie. Chez les messieurs, en -60 kg, Jorre Verstraeten, 18e mondial dans sa catégorie, n'a pas été plus loin que le Russe Ramazan Abdulaev (IJF 93), alors qu'en -66 kg, Kenneth van Gansbeke (IJF 44) a gagné un combat, contre l'Allemand Sebastian Seidl (IJF 28) avant d'être éliminé par le Moldave Denis Vieru, 17e mondial. Douze Belges au total disputent ce tournoi du Grand Chelem à Tel Aviv. Vendredi, Gabriëlla Willems et Roxane Taeymans en -70 kg, Matthias Casse et Sami Chouchi en -81 kg monteront sur les tatamis israéliens. Samedi, Sophie Berger en -78kg et Toma Nikiforov en -100kg sont au programme. C'est la dernière ligne droite pour une qualification en vue des Jeux Olympiques de Tokyo (du 23 juillet au 8 août) qui se fait sur base d'un classement olympique. Au 28 juin, les 18 premiers par catégories, avec un judoka par nation, sont qualifiés pour les JO. Il restera alors encore quelques places par continent sur base du classement IJF mondial, au 28 juin aussi. (Belga)