Il a quitté le bâtiment comme il était arrivé, dans sa voiture, une Mercedes noire, sans un mot pour la vingtaine de journalistes présents. Le Valaisan de 79 ans, sparadrap sous l'oeil droit, était accompagné de l'un de ses conseillers, l'avocat suisse Lorenz Erni, qui n'a rien déclaré non plus. Sepp Blatter, provisoirement suspendu pour 90 jours depuis le 8 octobre, soit jusqu'au 5 janvier, a été entendu sur le paiement controversé d'1,8 million d'euros à Michel Platini (suspendu jusqu'à cette même date), en 2011, pour un travail de conseiller effectué entre 1999 et 2002. Il a aussi dû s'expliquer sur un contrat de droits TV présumé déloyal envers la FIFA au sujet des Mondiaux 2010 et 2014. Cette même commission d'éthique devait entendre Michel Platini vendredi matin. Mais l'actuel président de l'UEFA sera finalement absent et représenté seulement par ses avocats. Il a en effet décidé de ne pas comparaître devant des juges "politiques" dont le seul but est de l'empêcher de se présenter à la présidence de la FIFA". Les deux hommes risquent jusqu'à la radiation à vie. Le verdict est attendu à partir de lundi. (Belga)

Il a quitté le bâtiment comme il était arrivé, dans sa voiture, une Mercedes noire, sans un mot pour la vingtaine de journalistes présents. Le Valaisan de 79 ans, sparadrap sous l'oeil droit, était accompagné de l'un de ses conseillers, l'avocat suisse Lorenz Erni, qui n'a rien déclaré non plus. Sepp Blatter, provisoirement suspendu pour 90 jours depuis le 8 octobre, soit jusqu'au 5 janvier, a été entendu sur le paiement controversé d'1,8 million d'euros à Michel Platini (suspendu jusqu'à cette même date), en 2011, pour un travail de conseiller effectué entre 1999 et 2002. Il a aussi dû s'expliquer sur un contrat de droits TV présumé déloyal envers la FIFA au sujet des Mondiaux 2010 et 2014. Cette même commission d'éthique devait entendre Michel Platini vendredi matin. Mais l'actuel président de l'UEFA sera finalement absent et représenté seulement par ses avocats. Il a en effet décidé de ne pas comparaître devant des juges "politiques" dont le seul but est de l'empêcher de se présenter à la présidence de la FIFA". Les deux hommes risquent jusqu'à la radiation à vie. Le verdict est attendu à partir de lundi. (Belga)