Biniam Girmay, 21 ans, a été élu devant le Sud-Africain Ryan Gibbons (UAE Team Emirates) et l'Érythréen Merhawi Kudus (Astana) dans ce trophée mis sur pied par les organisateurs de la Tropicale Amissa Bongo. "Cette année, Biniam Girmay a de nouveau confirmé qu'il était le coureur africain le plus prometteur", déclare le Français Bernard Hinault, président du jury. "Sa performance aux Mondiaux ne doit rien au hasard. Les meilleurs coureurs de sa génération étaient présents à Louvain et il a terminé 2e. C'est fantastique. Il mérite cette reconnaissance". Le trophée du meilleur coureur africain est remis depuis 2012. L'Érythrée se taille la part du lion avec six des dix trophées remis. Biniam Girmay est le second coureur à l'emporter à deux reprises après le Sud-Africain Louis Meintjes, lauréat en 2013 et 2017. (Belga)

Biniam Girmay, 21 ans, a été élu devant le Sud-Africain Ryan Gibbons (UAE Team Emirates) et l'Érythréen Merhawi Kudus (Astana) dans ce trophée mis sur pied par les organisateurs de la Tropicale Amissa Bongo. "Cette année, Biniam Girmay a de nouveau confirmé qu'il était le coureur africain le plus prometteur", déclare le Français Bernard Hinault, président du jury. "Sa performance aux Mondiaux ne doit rien au hasard. Les meilleurs coureurs de sa génération étaient présents à Louvain et il a terminé 2e. C'est fantastique. Il mérite cette reconnaissance". Le trophée du meilleur coureur africain est remis depuis 2012. L'Érythrée se taille la part du lion avec six des dix trophées remis. Biniam Girmay est le second coureur à l'emporter à deux reprises après le Sud-Africain Louis Meintjes, lauréat en 2013 et 2017. (Belga)