Binche, connu pour son carnaval mais aussi fief du siège de Wanty, partenaire historique de la formation de Jean-François Bourlart Intermarché - Wanty Gobert, avait déjà accueilli le départ de la 3e étape du Tour 2019. La direction du Tour avait déjà levé le voile sur les trois premières étapes du Tour ainsi que sur son épilogue, prévu comme de coutume sur les Champs-Élysées le 24 juillet. La Grande Boucle s'élancera le vendredi 1er juillet à Copenhague pour le départ le plus septentrional de son histoire. C'est la 24e fois que le Tour s'élance de l'étranger, la première fois du Danemark. Après un chrono individuel de 13 kilomètres dans les rues de la capitale, véritable paradis des cyclistes, le programme danois sera encore riche de deux étapes, dont une qui verra le peloton enjamber le Grand Belt dans un final exposé au vent qui s'annonce exceptionnel. Après une première journée de repos dès le lundi 4 juillet, pour permettre le transfert de la caravane en France, le programme de la suite du Tour sera riche, entre autres, de passages sur les pavés qui ont fait la renommée de Paris-Roubaix et sur les pentes de l'Alpe d'Huez, absente depuis 2018. Le Slovène Tadej Pogacar (UAE Emirates) est double tenant du titre. (Belga)

Binche, connu pour son carnaval mais aussi fief du siège de Wanty, partenaire historique de la formation de Jean-François Bourlart Intermarché - Wanty Gobert, avait déjà accueilli le départ de la 3e étape du Tour 2019. La direction du Tour avait déjà levé le voile sur les trois premières étapes du Tour ainsi que sur son épilogue, prévu comme de coutume sur les Champs-Élysées le 24 juillet. La Grande Boucle s'élancera le vendredi 1er juillet à Copenhague pour le départ le plus septentrional de son histoire. C'est la 24e fois que le Tour s'élance de l'étranger, la première fois du Danemark. Après un chrono individuel de 13 kilomètres dans les rues de la capitale, véritable paradis des cyclistes, le programme danois sera encore riche de deux étapes, dont une qui verra le peloton enjamber le Grand Belt dans un final exposé au vent qui s'annonce exceptionnel. Après une première journée de repos dès le lundi 4 juillet, pour permettre le transfert de la caravane en France, le programme de la suite du Tour sera riche, entre autres, de passages sur les pavés qui ont fait la renommée de Paris-Roubaix et sur les pentes de l'Alpe d'Huez, absente depuis 2018. Le Slovène Tadej Pogacar (UAE Emirates) est double tenant du titre. (Belga)