Après deux reports en raison de la pandémie de coronavirus, la phase finale de la Billie Jean King Cup, disputée sur une semaine à un seul et même endroit comme la Coupe Davis, va enfin pouvoir se tenir sur les courts de l'O2 Arena de Prague. Les Belges débuteront leur parcours contre la Biélorussie ce lundi sur le coup de 10h30. Chaque match est disputé au meilleur de trois duels, avec deux simples et un double au programme. L'équipe belge enchaînera dès mardi contre l'Australie (10h30). L'Australie et la Biélorussie s'affronteront jeudi dans le dernier duel du groupe. Le vainqueur de chacun des quatre groupes sera qualifié pour les demi-finales. Outre Mertens, Van Herck a sélectionné Greet Minnen (WTA 69), Ysaline Bonaventure (WTA 143) et Kirsten Flipkens (WTA 154). Alison Van Uytvanck (WTA 61) a préféré rester active sur le circuit WTA. La Biélorussie devra donc se passer de Sabalenka, 23 ans et déjà 10 titres WTA, mais aussi de l'expérimentée Victoria Azarenka (WTA 27), 32 ans, ancienne N.1 mondiale et 21 titres au compteur, dont l'Open d'Australie à deux reprises. C'est donc Aliaksandra Sasnovich (WTA 86) qui sera la cheffe de file de son équipe. La joueuse de 27 ans sera accompagnée de Yuliya Hatouka (WTA 228), Iryna Shymanovich (WTA 267) et Lidziya Marozava (WTA 87 en double). La capitaine australienne Alicia Molik devra également composer avec l'absence de sa leader "Ash" Barty. Dès lors, la sélection "aussie" est emmenée par Ajla Tomjlanovic (WTA 43), éliminée au 2e tour cette semaine à Cluj-Napoca, et complétée par Storm Sanders (WTA 120), Ellen Perez (WTA 199), Olivia Gadecki (WTA 234) et Daria Gavrilova (WTA 411). Cette dernière, ancienne 20e mondiale, n'a plus joué depuis l'Open d'Australie en raison d'une opération au tendon d'Achille. Cette phase finale souffre de nombreuses absences de marque. En effet, les Tchèques Karolina Pliskova (WTA 3) et Petra Kvitova (WTA 17) ne joueront pas devant leur public. L'Américaine Sofia Kenin (WTA 15), les Canadiennes Bianca Andreescu (WTA 22) et Leylah Fernandez (WTA 26) ainsi que les Espagnoles Garbine Muguruza (WTA 5) et Paula Badosa (WTA 13) sont aussi absentes. Dès lors, la Russie, avec cinq joueuses du top 50, s'avance comme l'une des favorites à la succession de la France, lauréate en 2019. (Belga)

Après deux reports en raison de la pandémie de coronavirus, la phase finale de la Billie Jean King Cup, disputée sur une semaine à un seul et même endroit comme la Coupe Davis, va enfin pouvoir se tenir sur les courts de l'O2 Arena de Prague. Les Belges débuteront leur parcours contre la Biélorussie ce lundi sur le coup de 10h30. Chaque match est disputé au meilleur de trois duels, avec deux simples et un double au programme. L'équipe belge enchaînera dès mardi contre l'Australie (10h30). L'Australie et la Biélorussie s'affronteront jeudi dans le dernier duel du groupe. Le vainqueur de chacun des quatre groupes sera qualifié pour les demi-finales. Outre Mertens, Van Herck a sélectionné Greet Minnen (WTA 69), Ysaline Bonaventure (WTA 143) et Kirsten Flipkens (WTA 154). Alison Van Uytvanck (WTA 61) a préféré rester active sur le circuit WTA. La Biélorussie devra donc se passer de Sabalenka, 23 ans et déjà 10 titres WTA, mais aussi de l'expérimentée Victoria Azarenka (WTA 27), 32 ans, ancienne N.1 mondiale et 21 titres au compteur, dont l'Open d'Australie à deux reprises. C'est donc Aliaksandra Sasnovich (WTA 86) qui sera la cheffe de file de son équipe. La joueuse de 27 ans sera accompagnée de Yuliya Hatouka (WTA 228), Iryna Shymanovich (WTA 267) et Lidziya Marozava (WTA 87 en double). La capitaine australienne Alicia Molik devra également composer avec l'absence de sa leader "Ash" Barty. Dès lors, la sélection "aussie" est emmenée par Ajla Tomjlanovic (WTA 43), éliminée au 2e tour cette semaine à Cluj-Napoca, et complétée par Storm Sanders (WTA 120), Ellen Perez (WTA 199), Olivia Gadecki (WTA 234) et Daria Gavrilova (WTA 411). Cette dernière, ancienne 20e mondiale, n'a plus joué depuis l'Open d'Australie en raison d'une opération au tendon d'Achille. Cette phase finale souffre de nombreuses absences de marque. En effet, les Tchèques Karolina Pliskova (WTA 3) et Petra Kvitova (WTA 17) ne joueront pas devant leur public. L'Américaine Sofia Kenin (WTA 15), les Canadiennes Bianca Andreescu (WTA 22) et Leylah Fernandez (WTA 26) ainsi que les Espagnoles Garbine Muguruza (WTA 5) et Paula Badosa (WTA 13) sont aussi absentes. Dès lors, la Russie, avec cinq joueuses du top 50, s'avance comme l'une des favorites à la succession de la France, lauréate en 2019. (Belga)