Il a été forcé de démissionner par le nouveau patron de la F1, l'Américain Chase Carey, 62 ans, vice-président de la 21st Century Fox, l'industrie cinématographique. "J'ai démissionné aujourd'hui. C'est officiel. Je ne fais plus partie de la société. Mon poste a été pris par Chase Carey", a confié Bernie Ecclestone qui a ajouté qu'on lui avait proposé une "sorte de poste de président honoraire". "J'ai un titre sans savoir ce qu'il signifie", sans préciser non plus s'il allait accepter ce rôle. Ce changement était pressenti même si le rachat de la F1 par Liberty Media prévoyait dans un premier temps que Bernie Ecclestone allait rester encore trois ans à son poste. Liberty Media, basé à Englewood dans le Colorado et qui appartient au milliardaire John Malone, a obtenu cette semaine l'accord de ses actionnaires et de la Fédération Internationale de l'Automobile (FIA) pour racheter la Formule 1, auparavant aux mains du fonds d'investissement CVC Capital Partners par le biais de la holding Delta Topco. Le montant de l'acquisition est d'environ 8 milliards de dollars, dette comprise. (Belga)

Il a été forcé de démissionner par le nouveau patron de la F1, l'Américain Chase Carey, 62 ans, vice-président de la 21st Century Fox, l'industrie cinématographique. "J'ai démissionné aujourd'hui. C'est officiel. Je ne fais plus partie de la société. Mon poste a été pris par Chase Carey", a confié Bernie Ecclestone qui a ajouté qu'on lui avait proposé une "sorte de poste de président honoraire". "J'ai un titre sans savoir ce qu'il signifie", sans préciser non plus s'il allait accepter ce rôle. Ce changement était pressenti même si le rachat de la F1 par Liberty Media prévoyait dans un premier temps que Bernie Ecclestone allait rester encore trois ans à son poste. Liberty Media, basé à Englewood dans le Colorado et qui appartient au milliardaire John Malone, a obtenu cette semaine l'accord de ses actionnaires et de la Fédération Internationale de l'Automobile (FIA) pour racheter la Formule 1, auparavant aux mains du fonds d'investissement CVC Capital Partners par le biais de la holding Delta Topco. Le montant de l'acquisition est d'environ 8 milliards de dollars, dette comprise. (Belga)