A peine débarqué au Portugal, Axel Witsel n'a eu besoin que de quelques matches pour mettre tout le Portugal dans sa poche. Mais en brillant d'entrée de jeu sur la scène européenne, c'est carrément le continent qui est tombé sous le charme du médian formé au Standard.

Plusieurs fois homme du match, buteur, passeur, médian offensif ou défensif ; en à peine six mois, Axel Witsel a déjà endossé beaucoup de rôles à Benfica. De telles prestations ne pouvaient pas rester longtemps ignorées des grosses écuries anglaises, toujours avides de grands talents et dotées des moyens de les attirer.

En janvier déjà, un club aurait proposé 20 millions d'euros à Benfica pour enrôler Witsel. Hors de question pour les Portugais. Selon le quotidien lusitanien O Jogo, le club ne serait prêt à discuter qu'à partir de 35 millions.

Et quand il s'agit de casser sa tirelire, les clubs anglais ne sont jamais loin. Selon le Daily Mail, Chelsea et les deux Manchester rêveraient d'attirer le Diable Rouge outre-Manche. Ces trois clubs ne devraient pas trop rechigner à allonger la monnaie demandée par Benfica, tant leurs ressources financières semblent inépuisables.

Un tel deal, qui n'a rien d'invraisemblable, serait un coup de maître pour les dirigeants portugais qui réaliseraient sur le joueur un bénéfice d'environ 27 millions d'euros, un an à peine après l'avoir transféré du Standard...

Sportfootmagazine.be

A peine débarqué au Portugal, Axel Witsel n'a eu besoin que de quelques matches pour mettre tout le Portugal dans sa poche. Mais en brillant d'entrée de jeu sur la scène européenne, c'est carrément le continent qui est tombé sous le charme du médian formé au Standard. Plusieurs fois homme du match, buteur, passeur, médian offensif ou défensif ; en à peine six mois, Axel Witsel a déjà endossé beaucoup de rôles à Benfica. De telles prestations ne pouvaient pas rester longtemps ignorées des grosses écuries anglaises, toujours avides de grands talents et dotées des moyens de les attirer. En janvier déjà, un club aurait proposé 20 millions d'euros à Benfica pour enrôler Witsel. Hors de question pour les Portugais. Selon le quotidien lusitanien O Jogo, le club ne serait prêt à discuter qu'à partir de 35 millions. Et quand il s'agit de casser sa tirelire, les clubs anglais ne sont jamais loin. Selon le Daily Mail, Chelsea et les deux Manchester rêveraient d'attirer le Diable Rouge outre-Manche. Ces trois clubs ne devraient pas trop rechigner à allonger la monnaie demandée par Benfica, tant leurs ressources financières semblent inépuisables. Un tel deal, qui n'a rien d'invraisemblable, serait un coup de maître pour les dirigeants portugais qui réaliseraient sur le joueur un bénéfice d'environ 27 millions d'euros, un an à peine après l'avoir transféré du Standard...Sportfootmagazine.be