Massimo Bruno à propos...

...de son bon début de saison : "Rien que le fait de savoir avant la préparation où j'allais jouer cette saison, ça a déjà facilité les choses mentalement. J'ai pu travailler comme je le voulais avant la reprise, par exemple. Avec tout ça, j'étais plus serein. Je ne me suis pas pris la tête cet été, j'ai bossé à fond et ça a payé : la préparation s'est bien passée, je me suis senti chaud dès les matches amicaux, et voilà comment j'ai pu faire un bon début de saison."

...de Karim Belhocine : "Il insiste beaucoup sur une chose : il veut nous convaincre qu'on sait jouer au foot. On a toujours été une équipe qui attendait un peu plus, qui partait en contre-attaque mais il nous a fait faire d'autres choses. On repart du gardien, des choses qu'on ne faisait pas avant, on joue avec nos centraux dans notre rectangle... Il a voulu vraiment nous convaincre qu'on pouvait aussi jouer au foot. On sent sa respiration derrière nous. Si on ne va pas à fond dans le duel, on a l'impression qu'il va nous croquer. Mais c'est bien, moi j'aime bien avoir quelqu'un comme ça, ça me pousse, ça me permet d'être concentré tout le temps."

...des play-offs 1 : "Tout le monde aimerait y être, c'est clair. Mais je ne pense pas qu'on doit le crier partout comme un objectif obligatoire. Pour une équipe comme Charleroi, c'est un exploit. Il ne faut pas se rabaisser, mais pas se voir trop haut non plus. On n'a pas le même budget que les clubs du top 6, c'est déjà une chose importante à relever. Le club a grandi très rapidement, et c'est clair qu'en étant autant de fois en play-offs 1 ces dernières années, ça fait penser aux gens que maintenant que Charleroi y est, il doit y rester. Mais ce n'est vraiment pas facile. Des clubs comme Courtrai, Zulte, qui ont aussi beaucoup de qualité, ils veulent aussi y être, hein ! Au fil des ans, on se rend compte que Charleroi arrive à titiller le top, mais ça reste compliqué. On doit se battre à chaque match pour prendre des points."

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Massimo Bruno dans votre Sport/Foot Magazine