"Ce n'est pas simple de succéder à Mazzu. On va tenter de garder les bonnes choses qu'il a créées ici tout en y ajoutant de nouveaux ingrédients dans le but de progresser", a déclaré l'entraîneur français lors de sa présentation devant la presse lundi après-midi. "Je me sentais bien à Anderlecht et je n'ai pas quitté un endroit où j'étais mal", a ajouté l'ancien adjoint et entraîneur intérimaire des Mauves avant d'enchaîner sur les raisons de son arrivée au Mambourg. "Quand une occasion comme celle-ci se présente, il faut foncer. Mehdi Bayat m'a convaincu avec ce projet. Je pense avoir fait le bon choix. Je veux lui rendre la confiance qu'il m'a accordée. Une des parties de mon travail sera de faire progresser les joueurs à ma disposition. C'est ce qui est le plus gratifiant pour moi." Belhocine s'est dit "agréablement surpris" par le travail réalisé par ses assistants lors de deux séances d'entraînement de lundi. Le nouveau coach carolo a pu travailler avec un groupe de 22 joueurs parmi lesquels ne figuraient pas Victor Osimhen, Adama Niane, Marco Ilaimaharitra et Parfait Mandanda, engagés avec leurs équipes nationales respective à la CAN. Ce groupe qu'ont réintégré les Pollet, Fall et Bedia - de retour de prêt - ne devrait pas trop changer cet été, a assuré Mehdi Bayat. "Il y aura peut-être un départ d'Osimhen mais pour le reste nous voulons que notre groupe continue a grandir avec Karim", a fait savoir le manager général carolo qui espère rééditer une 'expérience-Mazzu' avec Belhocine. "Il y a une volonté de travailler à long terme avec ce staff. Quand Felice est arrivé ici, il n'était pas celui qu'il est maintenant tout comme le club n'était pas celui qu'il est aujourd'hui. J'espère que l'on fera de même avec Karim." (Belga)