Au lendemain de la nette victoire des Diables Rouges face aux Pays-Bas (4-2), très peu de médias néerlandais ont considéré ce succès comme une suprématie de la Belgique. Le talent des Belges n'a pas vraiment été au centre des discutions chez nos voisins. "La Belgique ne mérite pas son classement Fifa", a néanmoins rappelé Louis Van Gaal au quotidien Algemeen Dagblad.

Certains joueurs belges ont tout de même eu droit à quelques compliments de la part des journaux bataves. Le boulot abattu par Steven Defour pour contenir Wesley Sneijder a été souligné par De Volkskrant. Thibaut Courtois, titularisé mercredi soir, a été qualifié d'"incroyable" par AD.

Charrié par ses équipiers du PSV avant le match, Dries Mertens s'est contenté de répondre sur le terrain. Bilan : un but marqué et deux assists pour celui que le magazine Voetbal International a qualifié de "Super Sub".

Pour le reste, ce sont majoritairement des critiques concernant les Oranje qui sont parue ce jeudi, à commencer par Mario Been. Le coach de Genk a pointé du doigt la faiblesse de Mathijsen sur le but de Benteke.

De Telegraaf a même été jusqu'à qualifier le résultat de "véritable punition" pour les Néerlandais. Pourtant, malgré les errements du dernier quart d'heure, les joueurs semblaient satisfaits de leur prestation globale. "Nous avons joué 60 bonnes premières minutes" a expliqué Arjen Robben au journal Algemeen Dagblad.

"Nous sommes sortis du match tout seuls", enchaîne Louis Van Gaal, le T1 des Oranje. "Nous avons ramené nous-même les Belges dans le match à cause de nos erreurs individuelles. Celle de Nigel de Jong sur le 2-2 a tout bouleversé. Après cela, nous avons perdu toute notre organisation. On a fait énormément d'erreurs durant la dernière demi-heure. C'était impossible de gagner comme ça."

Un secteur de jeu est particulièrement mis en cause : la défense. Louis Van Gaal avait choisi de tester ses jeunes loups en seconde période mais le quatuor Indi - De Vrij - Viergever - Van Rhijn a laissé à désirer. Le médias sont unanimes sur leurs cas, tout comme sur celui de Robin van Persie. La question que tous les quotidiens bataves se sont posée : pourquoi n'est-il pas monté au jeu ?

Seule consolation pour les Néerlandais, Robben et Narsingh, alignés sur les flancs ont réalisé une grosse performance.

Sportfootmagazine.be

Au lendemain de la nette victoire des Diables Rouges face aux Pays-Bas (4-2), très peu de médias néerlandais ont considéré ce succès comme une suprématie de la Belgique. Le talent des Belges n'a pas vraiment été au centre des discutions chez nos voisins. "La Belgique ne mérite pas son classement Fifa", a néanmoins rappelé Louis Van Gaal au quotidien Algemeen Dagblad. Certains joueurs belges ont tout de même eu droit à quelques compliments de la part des journaux bataves. Le boulot abattu par Steven Defour pour contenir Wesley Sneijder a été souligné par De Volkskrant. Thibaut Courtois, titularisé mercredi soir, a été qualifié d'"incroyable" par AD. Charrié par ses équipiers du PSV avant le match, Dries Mertens s'est contenté de répondre sur le terrain. Bilan : un but marqué et deux assists pour celui que le magazine Voetbal International a qualifié de "Super Sub". Pour le reste, ce sont majoritairement des critiques concernant les Oranje qui sont parue ce jeudi, à commencer par Mario Been. Le coach de Genk a pointé du doigt la faiblesse de Mathijsen sur le but de Benteke. De Telegraaf a même été jusqu'à qualifier le résultat de "véritable punition" pour les Néerlandais. Pourtant, malgré les errements du dernier quart d'heure, les joueurs semblaient satisfaits de leur prestation globale. "Nous avons joué 60 bonnes premières minutes" a expliqué Arjen Robben au journal Algemeen Dagblad. "Nous sommes sortis du match tout seuls", enchaîne Louis Van Gaal, le T1 des Oranje. "Nous avons ramené nous-même les Belges dans le match à cause de nos erreurs individuelles. Celle de Nigel de Jong sur le 2-2 a tout bouleversé. Après cela, nous avons perdu toute notre organisation. On a fait énormément d'erreurs durant la dernière demi-heure. C'était impossible de gagner comme ça." Un secteur de jeu est particulièrement mis en cause : la défense. Louis Van Gaal avait choisi de tester ses jeunes loups en seconde période mais le quatuor Indi - De Vrij - Viergever - Van Rhijn a laissé à désirer. Le médias sont unanimes sur leurs cas, tout comme sur celui de Robin van Persie. La question que tous les quotidiens bataves se sont posée : pourquoi n'est-il pas monté au jeu ? Seule consolation pour les Néerlandais, Robben et Narsingh, alignés sur les flancs ont réalisé une grosse performance. Sportfootmagazine.be