"C'est une répétition générale, une ultime préparation, mais c'est aussi l'occasion de donner un signal à la Croatie et au Pays de Galles", explique Vincent Kompany, capitaine des Diables Rouges. "Il nous faut maintenant des résultats. Voilà dix ans que les Diables n'ont plus disputé un grand tournoi. Ils ont ainsi manqué l'occasion de jouer 2 ou 3 mois ensemble et de créer à cette occasion de véritables automatismes d'une vraie équipe. Il nous manquait la maturité. Il va falloir désormais éviter de perdre des points bêtement."

Toujours lucide, Vincent Kompany sait que le résultat et la manière importeront face aux Pays-Bas. Marc Wilmots y dégagera peut-être son équipe type en vue des qualifs. Il a en tout cas toutes les cartes en main pour se donner une idée précise de qui affrontera le Pays de galle et la Croatie. "Pas du tout", rétorque illico le sélectionneur national. "À chaque match sa vérité. Pour chaque rencontre il faut tenir compte du jeu de l'adversaire. Ce que je veux voir mercredi, c'est de la rigueur de l'engagement et de la course. Le 'bloc équipe' est le premier principe. Tout le monde attaque et tout le monde défend. Voilà un an, un an et demi qu'on a mis un système en place. Ce n'est pas maintenant que je vais tout changer."

Un défi pour nos expatriés aux Pays-Bas

Même si le match sera un test grandeur nature pour tout le groupe, la rencontre face aux Oranje aura une saveur particulière pour nos trois joueurs évoluant outre-Moerdijk. Dries Mertens, évoluant au PSV Eindhoven avec cinq internationaux bataves, s'est déjà fait charrié par ses équipiers. "Si on perd mercredi, je peux me chercher une autre équipe", déclare l'intéressé. "Cela fait six ans que je joue aux Pays-Bas, c'est donc un match un peu spécial pour moi. Les Néerlandais sont toujours un peu arrogants vis-à-vis de nous et c'est aussi pour cela que nous voulons toujours gagner contre eux. Ils ont, cela dit, une excellente équipe. Je crois qu'on ne devra pas trop regarder les Néerlandais, mais imposer notre jeu et faire en sorte que ce soit à eux de s'adapter à nous."

"C'est un derby en quelque sorte face à ces voisins qui sont toujours un peu arrogants", explique Toby Alderweireld, actif à Amsterdam. "On n'a pas vraiment eu le temps d'en discuter à l'Ajax. Chacun est surtout concentré sur la préparation de la saison. Avec les Diables, on a des qualités, et à la maison dans un stade comble, on doit être capables d'un résultat."

Sportfootmagazine.be, avec Belga

"C'est une répétition générale, une ultime préparation, mais c'est aussi l'occasion de donner un signal à la Croatie et au Pays de Galles", explique Vincent Kompany, capitaine des Diables Rouges. "Il nous faut maintenant des résultats. Voilà dix ans que les Diables n'ont plus disputé un grand tournoi. Ils ont ainsi manqué l'occasion de jouer 2 ou 3 mois ensemble et de créer à cette occasion de véritables automatismes d'une vraie équipe. Il nous manquait la maturité. Il va falloir désormais éviter de perdre des points bêtement." Toujours lucide, Vincent Kompany sait que le résultat et la manière importeront face aux Pays-Bas. Marc Wilmots y dégagera peut-être son équipe type en vue des qualifs. Il a en tout cas toutes les cartes en main pour se donner une idée précise de qui affrontera le Pays de galle et la Croatie. "Pas du tout", rétorque illico le sélectionneur national. "À chaque match sa vérité. Pour chaque rencontre il faut tenir compte du jeu de l'adversaire. Ce que je veux voir mercredi, c'est de la rigueur de l'engagement et de la course. Le 'bloc équipe' est le premier principe. Tout le monde attaque et tout le monde défend. Voilà un an, un an et demi qu'on a mis un système en place. Ce n'est pas maintenant que je vais tout changer." Un défi pour nos expatriés aux Pays-Bas Même si le match sera un test grandeur nature pour tout le groupe, la rencontre face aux Oranje aura une saveur particulière pour nos trois joueurs évoluant outre-Moerdijk. Dries Mertens, évoluant au PSV Eindhoven avec cinq internationaux bataves, s'est déjà fait charrié par ses équipiers. "Si on perd mercredi, je peux me chercher une autre équipe", déclare l'intéressé. "Cela fait six ans que je joue aux Pays-Bas, c'est donc un match un peu spécial pour moi. Les Néerlandais sont toujours un peu arrogants vis-à-vis de nous et c'est aussi pour cela que nous voulons toujours gagner contre eux. Ils ont, cela dit, une excellente équipe. Je crois qu'on ne devra pas trop regarder les Néerlandais, mais imposer notre jeu et faire en sorte que ce soit à eux de s'adapter à nous." "C'est un derby en quelque sorte face à ces voisins qui sont toujours un peu arrogants", explique Toby Alderweireld, actif à Amsterdam. "On n'a pas vraiment eu le temps d'en discuter à l'Ajax. Chacun est surtout concentré sur la préparation de la saison. Avec les Diables, on a des qualités, et à la maison dans un stade comble, on doit être capables d'un résultat."Sportfootmagazine.be, avec Belga