Dans un communiqué publié vendredi, Belgian Cycling se dit "étonné" de la décision du Comité de concertation d'interdire les spectateurs lors des épreuves de cyclocross. "Il y a plusieurs mois maintenant que les courses sont organisées en tenant compte des mesures de sécurité les plus strictes", souligne la fédération. "Il existe un protocole spécifique Covid-19 pour les coureurs, les collaborateurs, les membres du jury et les spectateurs. Toutes les mesures sanitaires ont été scrupuleusement suivies dans le monde du cyclisme, et lorsque des ajustements ont dû être apportés au protocole sanitaire, ils l'ont toujours été de façon efficace, grâce notamment à la flexibilité des organisateurs et des fans de cyclisme." Belgian Cycling souligne que les "courses de cyclocross se déroulent en plein air, en pleine nature, le long d'un circuit où la distance sociale peut être parfaitement respectée". Pour l'instance, "l'interdiction de la présence de spectateurs est donc infondée et désastreuse". Belgian Cycling demande donc "instamment que la mesure soit revue et si possible levée dans les meilleurs délais, et bien sûr si la situation sanitaire continue à le justifier, lors de la prochaine réunion du Comité de concertation, afin de préserver les chances de survie du secteur". "La compensation financière apparaît également comme une exigence absolue dans le cadre de cette mesure", conclut la fédération. Le Codeco a annoncé mercredi une série de mesures supplémentaires pour tenter d'enrayer la propagation du variant Omicron. Parmi celles-ci, le retour du huis clos pour les événements sportifs, à l'intérieur comme à l'extérieur. Parmi les premières épreuves touchées par cette interdiction de spectateurs, la manche de Coupe du monde de Termonde, dimanche 26 décembre, qui marquera les retrouvailles dans les labourés entre Wout van Aert et Mathieu van der Poel, et les championnats de Belgique prévus les 8 et 9 janvier à Middelkerke. Le cyclocross de Diegem, 7e manche du Superprestige, prévu le 29 décembre, a lui été annulé. (Belga)

Dans un communiqué publié vendredi, Belgian Cycling se dit "étonné" de la décision du Comité de concertation d'interdire les spectateurs lors des épreuves de cyclocross. "Il y a plusieurs mois maintenant que les courses sont organisées en tenant compte des mesures de sécurité les plus strictes", souligne la fédération. "Il existe un protocole spécifique Covid-19 pour les coureurs, les collaborateurs, les membres du jury et les spectateurs. Toutes les mesures sanitaires ont été scrupuleusement suivies dans le monde du cyclisme, et lorsque des ajustements ont dû être apportés au protocole sanitaire, ils l'ont toujours été de façon efficace, grâce notamment à la flexibilité des organisateurs et des fans de cyclisme." Belgian Cycling souligne que les "courses de cyclocross se déroulent en plein air, en pleine nature, le long d'un circuit où la distance sociale peut être parfaitement respectée". Pour l'instance, "l'interdiction de la présence de spectateurs est donc infondée et désastreuse". Belgian Cycling demande donc "instamment que la mesure soit revue et si possible levée dans les meilleurs délais, et bien sûr si la situation sanitaire continue à le justifier, lors de la prochaine réunion du Comité de concertation, afin de préserver les chances de survie du secteur". "La compensation financière apparaît également comme une exigence absolue dans le cadre de cette mesure", conclut la fédération. Le Codeco a annoncé mercredi une série de mesures supplémentaires pour tenter d'enrayer la propagation du variant Omicron. Parmi celles-ci, le retour du huis clos pour les événements sportifs, à l'intérieur comme à l'extérieur. Parmi les premières épreuves touchées par cette interdiction de spectateurs, la manche de Coupe du monde de Termonde, dimanche 26 décembre, qui marquera les retrouvailles dans les labourés entre Wout van Aert et Mathieu van der Poel, et les championnats de Belgique prévus les 8 et 9 janvier à Middelkerke. Le cyclocross de Diegem, 7e manche du Superprestige, prévu le 29 décembre, a lui été annulé. (Belga)