L'interdiction des spectateurs sur les sites olympiques de Tokyo a été décidée en raison de l'état d'urgence sanitaire que le gouvernement va remettre en place dans la capitale à partir de lundi et jusqu'au 22 août, face à l'augmentation locale des cas de Covid-19. Elle concernera toutes les compétitions ayant lieu à Tokyo, y compris le stade olympique national de 68.000 places reconstruit spécialement pour l'événement, et dans trois départements environnants: Saitama, Chiba et Kanagawa, soit plus de 95% des événements sportifs olympiques. Vendredi, les organisateurs ont aussi appelé le public à s'abstenir d'assister à des épreuves se déroulant sur la voie publique à Tokyo: le triathlon et le départ de courses de cyclisme sur route. Ailleurs, le comité d'organisation Tokyo-2020 a confirmé que des spectateurs seraient autorisés à 50% de la capacité de chaque enceinte olympique et dans une limite maximale de 10.000 personnes. Un tirage au sort dont le résultat sera annoncé samedi doit déterminer qui parmi les possesseurs de billets pourra assister aux compétitions. Cela concerne les épreuves de baseball, de softball et de football dans les départements de Fukushima et Miyagi, au nord-est du Japon, meurtris par la triple catastrophe du séisme, tsunami et accident nucléaire de mars 2011. "Nous voulions offrir aux spectateurs (de ces zones, NDLR) une expérience dont ils se souviendront toute leur vie. Nous voulions aussi soutenir les efforts de reconstruction", a déclaré vendredi Hidenori Suzuki, responsable du marketing et de la billetterie pour Tokyo-2020. La même jauge sera observée à Shizuoka (centre) pour les compétitions de cyclisme sur piste, sur route et de VTT. Dans le département d'Ibaraki, au nord-est de Tokyo, seuls les écoliers auront le droit d'assister aux compétitions. Les organisateurs ont annoncé vendredi que les matches de football se déroulant après 21h00 à Ibaraki se tiendraient à huis clos. Pour les épreuves nocturnes à Sapporo, sur l'île septentrionale de Hokkaido, une décision doit être annoncée prochainement. Et concernant les épreuves de marche et le marathon, qui en raison de craintes liées à la chaleur avaient été délocalisées à Sapporo, à plus de 830 km au nord de Tokyo à vol d'oiseau, le public a été prié de s'abstenir d'y assister depuis le bord de la route. (Belga)

L'interdiction des spectateurs sur les sites olympiques de Tokyo a été décidée en raison de l'état d'urgence sanitaire que le gouvernement va remettre en place dans la capitale à partir de lundi et jusqu'au 22 août, face à l'augmentation locale des cas de Covid-19. Elle concernera toutes les compétitions ayant lieu à Tokyo, y compris le stade olympique national de 68.000 places reconstruit spécialement pour l'événement, et dans trois départements environnants: Saitama, Chiba et Kanagawa, soit plus de 95% des événements sportifs olympiques. Vendredi, les organisateurs ont aussi appelé le public à s'abstenir d'assister à des épreuves se déroulant sur la voie publique à Tokyo: le triathlon et le départ de courses de cyclisme sur route. Ailleurs, le comité d'organisation Tokyo-2020 a confirmé que des spectateurs seraient autorisés à 50% de la capacité de chaque enceinte olympique et dans une limite maximale de 10.000 personnes. Un tirage au sort dont le résultat sera annoncé samedi doit déterminer qui parmi les possesseurs de billets pourra assister aux compétitions. Cela concerne les épreuves de baseball, de softball et de football dans les départements de Fukushima et Miyagi, au nord-est du Japon, meurtris par la triple catastrophe du séisme, tsunami et accident nucléaire de mars 2011. "Nous voulions offrir aux spectateurs (de ces zones, NDLR) une expérience dont ils se souviendront toute leur vie. Nous voulions aussi soutenir les efforts de reconstruction", a déclaré vendredi Hidenori Suzuki, responsable du marketing et de la billetterie pour Tokyo-2020. La même jauge sera observée à Shizuoka (centre) pour les compétitions de cyclisme sur piste, sur route et de VTT. Dans le département d'Ibaraki, au nord-est de Tokyo, seuls les écoliers auront le droit d'assister aux compétitions. Les organisateurs ont annoncé vendredi que les matches de football se déroulant après 21h00 à Ibaraki se tiendraient à huis clos. Pour les épreuves nocturnes à Sapporo, sur l'île septentrionale de Hokkaido, une décision doit être annoncée prochainement. Et concernant les épreuves de marche et le marathon, qui en raison de craintes liées à la chaleur avaient été délocalisées à Sapporo, à plus de 830 km au nord de Tokyo à vol d'oiseau, le public a été prié de s'abstenir d'y assister depuis le bord de la route. (Belga)