Le football belge est en souffrance. La crise sanitaire s'est transformée en désastre économique pour des clubs qui, pour la plupart, vivent sur un équilibre dangereux dans lequel les revenus extraordinaires compensent souvent la folie des dépenses quotidiennes.

Avec un mercato qui s'annonce plus prudent que jamais et un championnat qui devrait reprendre à huis-clos la saison prochaine, l'heure est au scepticisme quant à l'avenir de nombreux clubs professionnels. L'intransigeante Commission des Licences a d'ailleurs épinglé sept des 24 clubs pros du pays, qui passent cette semaine devant la Cour d'Arbitrage pour tenter d'obtenir le précieux sésame qui leur ouvrira les portes d'une des deux divisions professionnelles la saison prochaine.

Une situation critique que notre collaborateur Thomas Bricmont a évoquée sur le plateau de la matinale de LN24 ce mercredi.

Thomas Bricmont, journaliste à Sport Foot Magazine, est l'invité de Martin Buxant

Thomas Bricmont, journaliste à Sport Foot Magazine, est l'invité de Martin Buxant

Geplaatst door LN24 op Dinsdag 5 mei 2020
Le football belge est en souffrance. La crise sanitaire s'est transformée en désastre économique pour des clubs qui, pour la plupart, vivent sur un équilibre dangereux dans lequel les revenus extraordinaires compensent souvent la folie des dépenses quotidiennes. Avec un mercato qui s'annonce plus prudent que jamais et un championnat qui devrait reprendre à huis-clos la saison prochaine, l'heure est au scepticisme quant à l'avenir de nombreux clubs professionnels. L'intransigeante Commission des Licences a d'ailleurs épinglé sept des 24 clubs pros du pays, qui passent cette semaine devant la Cour d'Arbitrage pour tenter d'obtenir le précieux sésame qui leur ouvrira les portes d'une des deux divisions professionnelles la saison prochaine.Une situation critique que notre collaborateur Thomas Bricmont a évoquée sur le plateau de la matinale de LN24 ce mercredi.