L'ensemble des coureurs de l'équipe s'est retrouvé lundi dans un hôtel d'Aarschot pour parler du tragique accident. "C'était une manière de tout mettre à plat et d'entamer un processus de reconstruction", a expliqué Nick Nuyens, manager. Mercredi au départ, toutes les personnes gravitant autour de l'équipe du défunt portaient un bandeau noir avec la mention 'Michael Goolaerts 24/07/1994-08/04/2018 #ALL4GOOLIE'. Sur la Grand Place de Louvain, la présentation des coureurs, habituellement festive, s'est effectuée dans le silence. Dernière à monter sur le podium, l'équipe Veranda's Willems-Crelan restera groupée pendant la course, a précisé la formation pro continentale. L'Italien Sonny Colbrelli l'avait emporté l'an dernier dans un sprint à huit devant le Tchèque Petr Vakoc (lauréat en 2016, mais absent cette année) et Tiesj Benoot. Le dernier vainqueur belge est Ben Hermans en 2015. A noter que le Lituanien Ramunas Navardauskas (Bahrain-Merida), malade, n'était pas au départ. (Belga)

L'ensemble des coureurs de l'équipe s'est retrouvé lundi dans un hôtel d'Aarschot pour parler du tragique accident. "C'était une manière de tout mettre à plat et d'entamer un processus de reconstruction", a expliqué Nick Nuyens, manager. Mercredi au départ, toutes les personnes gravitant autour de l'équipe du défunt portaient un bandeau noir avec la mention 'Michael Goolaerts 24/07/1994-08/04/2018 #ALL4GOOLIE'. Sur la Grand Place de Louvain, la présentation des coureurs, habituellement festive, s'est effectuée dans le silence. Dernière à monter sur le podium, l'équipe Veranda's Willems-Crelan restera groupée pendant la course, a précisé la formation pro continentale. L'Italien Sonny Colbrelli l'avait emporté l'an dernier dans un sprint à huit devant le Tchèque Petr Vakoc (lauréat en 2016, mais absent cette année) et Tiesj Benoot. Le dernier vainqueur belge est Ben Hermans en 2015. A noter que le Lituanien Ramunas Navardauskas (Bahrain-Merida), malade, n'était pas au départ. (Belga)