Pour pallier au départ de Rezaei vers Bruges, Felice Mazzu, l'entraîneur carolo alignait un autre Iranien en pointe de l'attaque aux côtés de Jérémy Perbet: Ali Gholizadeh. Le début de match était compliqué pour les Carolos qui se retrouvaient rapidement menés au score suite à un but d'Avenatti (9e). En manque d'inspiration en attaque, les Zèbres ne parvenaient pas à revenir au score avant le repos.

Après la pause, Charleroi ne parvenait pas à se montrer plus dangereux malgré une plus grosse pression mise sur la défense courtraisienne. Le dernier geste faisait défaut pour les Carolos qui ne parvenaient pas à trouver la faille face à une équipe de Courtrai qui contrôlait les débats.

Les Flandriens tuaient d'ailleurs tout suspense dans les arrêts de jeu via Pelé Mboyo (90e). Avec 3 points sur 15, les Carolos occupent virtuellement la douzième place et s'enfoncent un peu plus dans la crise.

Pour pallier au départ de Rezaei vers Bruges, Felice Mazzu, l'entraîneur carolo alignait un autre Iranien en pointe de l'attaque aux côtés de Jérémy Perbet: Ali Gholizadeh. Le début de match était compliqué pour les Carolos qui se retrouvaient rapidement menés au score suite à un but d'Avenatti (9e). En manque d'inspiration en attaque, les Zèbres ne parvenaient pas à revenir au score avant le repos. Après la pause, Charleroi ne parvenait pas à se montrer plus dangereux malgré une plus grosse pression mise sur la défense courtraisienne. Le dernier geste faisait défaut pour les Carolos qui ne parvenaient pas à trouver la faille face à une équipe de Courtrai qui contrôlait les débats. Les Flandriens tuaient d'ailleurs tout suspense dans les arrêts de jeu via Pelé Mboyo (90e). Avec 3 points sur 15, les Carolos occupent virtuellement la douzième place et s'enfoncent un peu plus dans la crise.